les ga'bonheur

les ga'bonheur

Au revoir le Gabon !

Et voilà, on y est. Dernier jour à Libreville, dernier jour de notre aventure gabonaise. Enfin, Nico reste encore trois semaines ici, mais l’aventure est finie. Une grosse parenthèse de trois années se referme, et demain on retourne à la réalité. Ici on vit dans notre bulle, on est loin de tout, de tout le monde, comme si on était dans un univers parallèle. Et avec le temps qui change peu, et les journées qui sont toujours les mêmes : le soleil se lève et se couche toujours à la meme heure toute l’année, on a l’impression que le temps ne passe pas vraiment. Enfin, c’est assez difficile à expliquer et à exprimer mais ces trois années auront été longues, et en même temps, mince mais c’est déjà fini ! 

 

27710433-5A6B-48F1-B312-C3B8F5F312CF.jpeg
Faut sortir de la bulle…

 

Cette dernière semaine à été chargée. Et j’ai encore fait des découvertes à quelques jours du départ. Notamment une petite boutique vers le centre ville : création la fée, qui propose des articles en pagne. On y a trouvé de chouettes cadeaux pour une copine qui s’en va elle aussi. J’ai aussi découvert il y a quelques semaines, une petite boutique de pagnes : belle et bien de Libreville, qui a de jolis tissus. Et la gérante est plutôt agréable et sympa. La boutique se Trouve dans le quartier Ambowé, avant le débarcadère. Bon elle est plutôt connue maintenant et beaucoup de monde y va. 

Je suis allée me faire faire des vêtements chez le couturier en face du camp. Il est installé ici depuis peu, et a déjà beaucoup de succès. Lancé par une femme de militaire, il a son atelier juste en face du camp et travaille plutôt bien. Ils font beaucoup de bombers et de trench principalement, mais on peut leur demander toute sorte de vêtements. On repart avec une veste longue (une pour charlie et la même pour moi), et je me suis fait faire un bombers. 

 

35331250_600630903655920_448573256341913600_n.jpg
mon bombers !!

 

Avant le grand départ, on est allé à la Baie des tortues pour notre dernière visite Là-bas, histoire de passer une bonne journée pour notre anniversaire de mariage. On y est toujours aussi bien, d’autant qu'on y est allé en semaine, il n’y avait presque personne à part nous. Charlie a adoré le bateau, la piscine, le repas aussi… et on a eu une chance incroyable : on a pu observer de très près un éléphant venu prendre son petit déjeuner juste Derrière les bungalow. C’était vraiment génial a voir, surtout qu’on ne s’y attendait pas du tout ! une jolie surprise avant de quitter le pays. Il y avait en même temps que nous, un petit groupe de Personnes qui semblaient participer à un coaching de groupe, mais je ne sais pas vraiment dans quel domaine. Après le repas, ils devaient tous aller dans la piscine mais ils n’étaient pas du tout motivés. Leur coach leur disait  « allez, l’eau c’est très bon pour la digestion, et après la piscine, on passe au salé ». Au salé ? Oui, il voulait dire qu’ensuite ils iraient dans la mer… ahah on n‘en pouvait plus. Une femme a répondu « ah ben bonjour la grippe », et difficile encore pour nous de nous retenir de rire. Charlie a pataugé toute la journée, elle a joué dans le sable, admiré l’éléphant, les paons, les chiens…

Bref, c’était une superbe journée ! 

 

BE265688-D6DF-4F8E-AD4B-D3127DC4D0F0.jpeg
une jolie rencontre

 

Je suis allée à l’agence Air France du bord de mer, pour acheter le billet d’Haston. En voyant leurs affiches « air Belgium jusqu’au 19 juin » je me suis empressée de demander qui prenait le relais ensuite, si c’était la Suède comme on l’avait entendu. « Pure intox » me dit la dame, c’est Air France qui reprend comme avant, mais avec un avion légèrement plus petit. Parfait ! C’est un soulagement de savoir que je vais voyager avec Air France comme d’habitude. Surtout avec tous les problèmes rencontrés avec Air belgium ! 

 

9642383lpw-9642389-article-air-france-avion-missile-coree-du-nord-jpg_4465358_1250x625.jpg

 

Bien entendu on a continué nos restau avant le départ, j’ai fait plusieurs petits dejeuners : chez Paul et à la résidence du phare avec des copines. Le cadre y est tellement chouette… Bon Paul c’est plus classique, et on en trouve partout en France donc rien d’exceptionnel ! 

On a tenté à nouveau le couscous au palais d’amine. Et bien raté une nouvelle fois, ce n’est ouvert que le soir, le midi on mange dans le salon de thé au décor tellement kitch... du coup on a laissé tomber l’idée, et on a filé au Don Vincenzo. On aurait pas du… on avait dit qu’on n’y retournerait pas et bien on aurait dû nous écouter ! Les plats n’étaient pas très bons, et on a attendu des plombes pour être servis alors que c’était loin d’être bOndé. Puis pour le dessert, on nous dit plusieurs fois « ca Vient dans quelques minutes ». Et au bout de vingt minutes d’attente, on Nous dit   « madame Votre dessert en fait c’est pas possible ». Ok, ben on paye et on s’en va… 

On aura finalement réussi à manger notre couscous, mais pas au palais d’amine non. On a commandé chez Salma, et cetait très bon Pour un prix raisonnable en Plus. 

 

8D8A58E9-19D4-4B5C-9A56-24E0944CD7E9.jpeg
Charlie admire l’océan depuis la terrasse de la résidence du phare 

 

Voilà, les valises se remplissent, l’appartement est tout vide. On a dit au revoir à beaucoup de monde, on va passer une partie de la journée avec des amis, et ce soir encore on dira au revoir à ceux qui seront à l’aéroport pour un dernier Bisou. Haston est au maximum de son stress, vive les cachets qui vont l’aider à dormir dans sa caisse. 

Difficile de se dire qu’on ne remettra plus les pieds ici, on n’entendra plus les gris du Gabon chanter au dessus de nos têtes matin et soir pendant la balade, on ne s'énervera plus contre les taxis qui déboitent sans prévenir (ouf !!), on n'aura plus les cocotiers et les palmiers depuis notre fenêtre (quoi que, en corse certainement), on ne croisera plus d'éléphant derrière un hôtel, haston ne chassera plus les gros lézards, mais il va enfin retrouver le plaisir de longues balades, et ailleurs que dans un camp militaire, on n'entendra plus des "oooh ma copine oh" quand on se baladera avec Charlie, on n'achètera plus nos ananas de brousse, ni nos mangues et avocats du Gabon, mais bonne nouvelle, on pourra à nouveau sortir le soir sans craindre la piqure de moustique (en tout cas, pas de celui qui refile le palu!), on n'ira plus faire nos courses à Mbolo, on ne fera plus réparer un pneu sur un bout de trottoir... La liste pourrait s'allonger à l'infini, que ce soit les points négatifs comme les positifs. 

 

aurevoir_0.png

 

Une chose est sûre, ce séjour restera une superbe expérience, riche en émotions, en découvertes, en rencontres aussi... On revient avec un magnifique bébé (dit la maman objective) et avec des souvenirs plein la tête. Maintenant, place à un nouveau chapitre de notre vie, de nouvelles rencontres, de nouvelles surprises et découvertes. A bientôt la Corse. 

 

Au revoir le Gabon, merci pour tout. 

Au revoir à tous nos lecteurs, merci de nous avoir suivis pendant ces années, merci pour vos commentaires et vos petits mots, et à bientôt pour nos aventures corses...

 

 

 

 

 


30/06/2018
6 Poster un commentaire

Les adieux commencent…

Nous voilà proches du départ définitif, dans deux semaines Charlie et moi dirons adieu au Gabon ! En attendant, nos journées sont bien remplies, les adieux commencent avec les départs de certains, on essaie de profiter autant que possible avant de quitter le pays définitivement.

On va pas mal au restau, nous sommes retournés au Tropicana pour profiter du cadre. Bon, les repas n’étaient pas top, on était un peu déçu de la qualité de la nourriture. Mais manger les pieds dans le sable, face à l’océan, ça relève un peu le niveau pour le coup. Je suis aussi retournée à la Voile rouge avec Charlie et des copines. Tout comme au tropicana, on y mange les pieds dans le sable et face à l’océan. Bon, je pense qu’en Corse on aura l’occasion de se trouver de chouettes restau face à la mer aussi ! Et le cadre sera bien différent d’ici. 

 

35479223_10155903720658802_7749686487498620928_n.jpg
au Tropicana, face à l'océan

 

Charlie a découvert l’Odika aussi. Nous y étions allés la première année, et nous y sommes retournés récemment. Elle a passé son temps à se balader partout à 4 pattes, et elle a bien apprécié les allocos (bananes frites). On se fait aussi plaisir en allant prendre de temps en temps une petite (plutôt énorme) glace chez Morelli’s. Pour le coup, on aura de bien meilleurs glaciers en corse je pense ! 

Ce midi nous voulions tester le palais d’amine et manger un bon couscous. Et bien râté c’était fermé. On pensait se faire plaisir pour notre anniversaire de mariage, mais non ! Du coup on s’est rabattu sur le mexicain, mauvaise idée. Il y avait peu de choix, le restau n’était pas propre et ce n’était pas terrible. J'ai demandé des quesadillas au poulet et ananas je me suis retrouvée avec une galette à l'ananas, je n'ai jamais trouvé le poulet... Il n'y avait pas de dessert, bref, mauvais choix ! Tant pis pour nous ! 

 

poulet yassa.jpg
poulet yassa/riz/allocos de l'Odika

 

Le déménagement est terminé, en tout cas, la partie caisse maritime. Tout a été emballé et casé dans notre caisse la semaine dernière. La société de déménagement a très bien géré ça, on a été agréablement surpris par leurs employés. Organisation, travail bien fait, non vraiment, ils ont fait ça correctement. Maintenant, reste à voir combien de temps la caisse va mettre pour arriver jusqu’à notre future maison !! On nous a dit mi août, j’ai quelques doutes, mais on verra bien. Il nous restera la partie France à régler, enfin moi surtout, parce que je dois m'occuper de cela avant que Nico rentre en France. Mais cela se fera ! 

 

caisse fermée.jpg
Prête à partir sur le bateau ! 

 

Il y en a un qui sent le départ et qui n’est pas tranquille. Haston est en panique dès que nous sortons de l’appartement sans lui. Les cartons partis, l’appart est vide, il a vu les valises se préparer un peu. Il doit craindre qu’on le laisse ici, il fera moins le malin quand on l’installera dans sa caisse, direction la soute de l’avion pour rentrer en France. 

Bon, pour le retour en France, on espère que tout va bien s’en passer. Air France fait du grand n’importe quoi ces dernières semaines sur la ligne Libreville-paris. A cause des grèves, ils se retrouvent en manque d’effectif, du coup ils font appel à Air belgium depuis début juin pour effectuer la liaison. Sauf qu’en deux semaines seulement, il y a eu plus de soucis et annulations qu’en trois années avec Air France. C’est du Grand n’importe quoi : pannes techniques, fuite de kérosène, on laisse les passagers sans information, le personnel navigant n’est pas aimable… et tout cela, au tarif Air France évidemment. C’est inadmissible, d’ailleurs une pétition a tourné pendant quelques jours à ce sujet. On a entendu dire que la Suède allait pendre le relais pour deux semaines, nous verrons bien avec qui nous allons voyager. En tout cas Air France fait la sourde oreille. Ils ont fermé l’agence ici plusieurs jours, et ils ne répondent pas à nos messages. Bref, on sera content quand on sera rentré en France, et à la date Prévue ! 

 

Unknown.jpg

 

A côté de ces soucis aériens, l’appartement semble nous jouer des tours juste avant notre départ. On n’avait eu aucun souci dans ce logement depuis notre emménagement il y a deux ans, mais là tout s’enchaîne : fuite dans la cuisine, machine à laver et frigo qui rendent l’ame, la clim qui nous lache trois fois de suite… ça aurait pu attendre quelques semaines et le prochain locataire, mais non ! ça nous permet de rigoler encore un peu avec les plombiers et les mecs de la clim…

 

panne.jpg

 

En parlant de clim, on commence seulement à passer quelques après-midi sans l’allumer. La  »fraîcheur » est enfin arrivée. Enfin bon, c’est pas non plus flagrant par rapport aux autres années parce que le soleil se  montre encore beaucoup, mais on est mieux ! Charlie  Est ravie on passe plus de temps dehors. Et comme elle marche depuis quelques semaines, elle n’arrete Pas ! Elle veut aller partout, et n’apprecie Plus du tout sa poussette. 

 

charlie court.jpg
Charlie qui court...

 

Le temps passe vite, et en même temps on trouve le temps long et on est pressé de partir. Les émotions se mélangent en cette fin de séjour. Les pots de départ s’enchaînent, les au revoir aussi. Ce week-end j’ai découvert un concept pour le por de départ d’une amie : le brunch/manucure. C’est original. Dans un petit institut de beauté, chacune a pu avoir sa petite manucure et ma,ver son petit dej en même temps. Je ne connaissais pas l’endroit, mais c’est plutôt chouette : un petit institut cosy et intime à batterie IV, et la gérante est sympa. 

 

35653805_10155903719288802_2032683239511949312_n.jpg

 

Ces deux dernières semaines vont être bien chargées, entre les sorties, les restau, les repas avec des amis… le dernier article de ce blog approche à grands pas… 

 

A bientôt pour nos dernières aventures… 

 

 


17/06/2018
2 Poster un commentaire

La saison sèche (et fraîche) se fait désirer...

On commence à se lasser sérieusement de la pluie, ça devient long. Mais alors cette chaleur étouffante ne semble pas vouloir laisser la place à une saison un peu plus fraiche et bien plus supportable. Cela ne devrait plus tarder, mais chaque jour quand on voit le gros soleil, ou quand on se prend une énorme averse, on se demande si on la verra cette année !! Cette semaine nous avons voulu profiter de la piscine avec Charlie. Il n'y avait justement pas trop de soleil et la piscine était vide c'était nickel, on était tranquille toutes les deux. C'était sans compter sur ce gros nuage noir qui s'est approché un peu vite... J'ai à peine eu le temps de sortir de l'eau et rhabiller Charlie, on a du courir dans les vestiaires pour se mettre à l'abri, c'était la tempête... Heureusement, on a pu se réfugier chez une copine le temps de laisser passer l'orage. 

 

piscine.jpg
avant la tempête !

 

On essaie de profiter à l'extérieur entre deux pluies, et quand le soleil n'est pas trop agressif, mais ça nous laisse peu de créneaux ! Charlie adore passer du temps dehors, et moi aussi, mais on reste à la maison une grosse partie de la journée. Pour ça, le retour en France va nous faire un bien fou, on pourra sortir beaucoup plus, et on aura beaucoup plus de possibilités de balades, de sorties, de loisirs. Haston va apprécier le retour aussi. Faire le tour du camp militaire pendant 3 ans, c'est plus que monotone et ennuyeux côté balade pour lui. On a depuis longtemps abandonné l'idée de l'emmener sur la plage. il y a trop de chiens errants qui trainent partout. Il va retrouver le plaisir de gambader dans les champs et les chemins à notre retour. 

 

haston dehors.jpg
bientôt le retour des longues balades

 

Comme je le disais, le retour approche sérieusement, dans 5 semaines nous prenons l'avion avec Charlie, et Nico nous rejoint trois semaines après. Nous sommes donc en plein dans les cartons, on trie, on jette, on donne, on revend, et on ramène peu de choses avec nous. Ici l'humidité fait souffrir l'électroménager, et pas seulement. En démontant un meuble cette semaine j'ai eu la surprise de découvrir des vis très abimées par la vie ici... Le linge souffre aussi, les lessives à répétition, et surtout la "qualité" de l'eau ne fait pas de bien. 

 

vis pouries.jpg
merci l'humidité

 

Avant de faire partir la caisse maritime, qui va prendre la mer dans deux semaines direction Marseille, puis la Corse, je fais un petit stock de tissu africains et de petits accessoires de mercerie, bien moins chers ici qu'en France. Et oui, certains produits sont moins chers ici quand même. Je fais quelques virées dans les boutiques de tissus avec des copines, et je remplis des cartons histoire d'avoir plein de tissus pour réaliser des projets une fois de retour en France. Charlie se plait dans ces boutiques, elle fouille dans les tissus, regarde les couleurs, elle est la star à chaque fois, les vendeurs adorent lui parler et la regarder. "oooh la copine là !!". Ce sont de chouettes souvenirs que l'on pourra lui raconter quand elle sera plus grande. Dommage elle n'en gardera aucun souvenir elle-même. Les photos l'aideront à voir e qu'elle a vécu durant sa première année ici. 

 

tissus.jpg
un peu de couleurs à mettre dans nos cartons ! 

 

On est aussi allé chez Marcel, en face du camp, pour acheter une chaise en bois pour Charlie, que nous avons faite graver avec son prénom. J'ai également acheter un joli buste en bois, pour accrocher mes colliers. on ramène juste quelques petits souvenirs d'ici, sans se prévoir une déco africaine dans la future maison, mais quelques touches ici et là. 

Pour prévoir le départ, on passe aussi par la case état des lieux du logement. Nous avons peu de choses à refaire ou réparer, mais quelques détails ici ou là, notamment une applique à faire poser sur la terrasse. La notre avait été cassée par un gros coup de vent il y a quelques semaines. Donc on a fait la demande au niveau de l'armée pour que cela soit remplacé par le service concerné. Les ouvriers sont venus sonner dans la semaine. Ils sont venus à 3, pour changer une applique. Ils ont regardé longuement la chose, m'ont demandé où était l'applique en question. Mais comme elle est cassée, ils peuvent toujours la chercher. Enfin bref, une fois de plus on a rigolé. Ils venaient à 3 ouvriers, pensant juste accrocher notre applique qui serait tombée, comme si on ne pouvait pas faire ça... Donc ils ont réfléchi pendant de longues minutes pour savoir comment ils allaient faire pour nous en ramener une. Jusqu'au bout ils nous feront rire...

 

En attendant la saison sèche, puis le départ, on profite de chaque jour ici, et des gens qui nous manqueront. Et évidemment on range et on fait nos cartons... 

 

cartons.jpg
allez hop, au boulot !!

 

 

A bientôt pour de nouvelles aventures...


26/05/2018
2 Poster un commentaire

Dernières semaines à Libreville

Ces dernières semaines sont rythmées par les orages et les fortes pluies. La saison a mis du temps à arriver mais cette fois cela ne s’arrête plus ! L’humidité est très présente mais il y a tout de même un peu de vent, et certaines journées sont plutôt supportables à ce niveau là.

 

pluie.jpg

 

La pluie compromet parfois nos plans pour la journée, moins de piscine bien sur, et une journée à la baie des tortues abandonnée. Ce n’est que partie remise, nous irons passer une journée là-bas avant le grand départ. Il y a pas mal de choses que l’on aimerait faire ou refaire avant de partir mais tout ne sera pas faisable. En arrivant, on se disait qu’on aurait le temps de faire beaucoup de choses et de visiter le pays, et bien finalement 3 ans ce n’est rien ! On en a profité bien sûr, mais certaines sorties resteront des projets… 

 

temps.jpg

 

Le déménagement et le retour en France occupent pas mal de notre temps et surtout nos pensées. Il y a tellement de choses à penser et à faire jusqu’au départ… D’autant qu’un déménagement du Gabon à la Corse n’est pas ce qu’il y a de plus simple. Mais on s’organise petit à petit et cela parait un peu moins compliqué. Il reste encore beaucoup à prévoir malgré tout et le temps va passer très vite avant le grand départ et notre arrivée en Corse. 

 

Unknown.jpg

 

Avant de commencer les cartons on profite encore un peu, surtout en allant au restau. Ces derniers temps on a refait le beach club et le Don vincenzo plusieurs fois. Le pizzaiolo nous a un peu gonflé d’ailleurs. Un samedi midi, le restau était vide, on a attendu 45 Minutes pour deux pizzas à emporter. Il nous a sorti que la pluie de la veille avait mouillé son bois et que ça allait moins vite. Alors que le feu crépitait derrière lui depuis notre arrivée. Fallait bien trouver une excuse pour la lenteur du service... Ce n’est pas la première fois qu’on attend aussi longtemps. Alors qu'à notre arrivée ici il y a trois ans, le restau était ouvert depuis peu. Il tournait très bien, il y avait toujours du monde, on était bien servi et rapidement. Au fil du temps on voit l'établissement se dégrader, surtout l'accueil et le service. 

Un restau où il n'y a rien à redire sur le service, l'accueil et le cadre, c'est la résidence hôtelière du phare. On y est allé un samedi midi, c'était très sympa. les serveurs sont au petits soins, jusqu'à surveiller qu'il nous reste de l'eau dans le verre. En revanche l'addition est un peu salée, on y mange bien mais quand même...

 

30224218_10155737052123802_584777702_o.jpg

 

On va continuer notre petit tour des restau avant de partir, et en tester peut-être de nouveaux. 

Samedi c'était journée sportive sur le camp. Tournoi de foot, de tennis, roller, défi rameur, gym enfant et relais course à pied. La journée a été très chaude et ensoleillée, jusqu'à la fin d'après-midi et le départ du relais. Nous avons eu droit à un gros orage et les joggeurs ont couru une heure sous la pluie. Nico y avait participé l'année dernière avec ses collègues. Ils ont refait une équipe cette année mais il n'a pas pu participer à cause dune blessure à la jambe. Il a quand même joué les arbitres toute la journée pour le tournoi de foot enfant. La remise des coupes était faite par Daniel Cousin et Bill Tchato, anciens joueurs internationaux gabonais pour l'un et camerounais pour l'autre. 

On a passé une bonne partie de l'après-midi à regarder les sportifs avec Charlie, le soleil étant caché en milieu d'après-midi c'était agréable, jusqu'à l'arrivée de la pluie...

 

30179836_10155737089653802_2062786373_n.jpg
 

 

On fait en sorte de passer pas mal de temps dehors, malgré la chaleur et le soleil, on arrive toujours à trouver un peu d'ombre grâce à un arbre. Seule la pluie nous empêche de sortir, ce qui arrive quand même souvent en ce moment. Charlie adore être dehors, elle passe son temps à regarder ce qui se passe, les gens qui se baladent, à pied en voiture en vélo, les camions militaires. Et les grands sont tous attirés par les bébés alors beaucoup de monde vient la voir quand on est installées sur notre tapis de jeu. 

 

charlie.jpg

 

Hier nous sommes allés à Santa Clara, ça faisait des semaines que nous n'y étions pas allés. La route s'est encore bien détériorée et la piste n'en parlons pas. On ne l'a jamais vue aussi pourrie et chiante à rouler. De gros trous, des flaques énormes, bref on a été bien secoués. La pauvre Charlie a été bien secouée dans son cosy, mais visiblement ça l'a bien bercée elle a dormi tout le long à l'aller comme au retour... Ça démotive pour y retourner. Pourtant on y a passé une chouette journée, avec un petit barbecue avec des copains. La baignade ne nous a pas trop tentés en revanche, la plage n'était pas terrible là où nous étions. En fin de journée, on a eu la surprise de voir un serpent tomber de l'arbre sous lequel on a passé une grosse partie de la journée. Moi je n'ai rien vu j'installais Charlie dans son siège auto, mais Nico a eu le temps de le filmer (sur la page Facebook pour voir le film). C'est la première fois qu'on voit un serpent tomber d'un arbre comme ça ! 

 

IMGP4222.JPG

 

Voilà les dernières nouvelles de Libreville...

 

A bientôt pour de nouvelles aventures... 

 

 

 

 

 


09/04/2018
1 Poster un commentaire

Dernière ligne droite...

Après une longue absence sur le blog, nous voici de retour pour les dernières nouvelles des Ga'bonheur. Nous avions fait une annonce sur notre page Facebook quand nous avons eu la réponse officielle, mais en juillet, nous terminons notre aventure gabonaise pour en démarrer une nouvelle. Elle devrait être passionnante et riche en découvertes, puisque nous partons pour plusieurs années à Solenzara, en Corse. Nous sommes ravis de cette nouvelle affectation, même si à la base nous l'avions mis dans nos choix pour déconner. Il fallait compléter la fiche en plus d'Annecy et Chamonix, alors on s'est dit que nous allions noter la Corse, sans imaginer une seconde que nous pourrions finir à Solenzara ! Et bien voilà, la blague a fonctionné puisqu'on y va. A nous les belles plages, les superbes paysages, la mer et ses eaux claires, la montagne, la charcuterie corse, les clémentines, les sangliers sur les bords de route, le paddle, les randonnées... Et là-bas nous aurons beaucoup plus de visites qu'au Gabon. C'est légèrement plus attrayant et beaucoup plus abordable. 

 

649382_mp.jpg
on devrait être plutôt pas mal !

 

Avant le départ il nous reste 4 mois au Gabon, et nous allons en profiter. Ces dernières semaines les sorties ont été assez rares, Nico a beaucoup bossé les weekends quand il était d'astreinte, il a rapatrié plusieurs personnes en France, et Charlie et moi sommes rentrées deux grosses semaines en France pour profiter de la famille et du frais de l'hiver. Choc thermique à l'arrivée puisqu'il faisait zéro à la sortie de l'avion, nous qui avions bien 35 degrés au départ et un taux d'humidité record... Dur pour moi de remettre les pulls, pantalons, chaussures fermées, doudoune, écharpe et bonnet, mais Charlie n'a absolument rien dit. Au retour, même choc dans l'autre sens cette fois. Nous sommes parties avec -9 degrés pour arriver à Libreville avec 33 degrés en fin de journée. Bon finalement ça a été, on s'est vite réhabituées au climat. 

 

6-questions-sur-froid-qui-nous-brulent-les-levres_width1024.jpg
Brrrrrrrr

 

Avant les vacances en France nous avions testé un petit restaurant spécialisé dans les burgers, dans l'hôtel Radisson, le restaurant Amaya. Ils proposent uniquement des burgers, aux gambas, poulet, boeuf... Le restau était vide à notre arrivée mais nous l'avons bien rempli avec notre table de 10 personnes. Juste avant d'y entrer, nous avons croisé l'équipe de handball du Gabon. A ce moment là c'état la CAN 2018 de Handball, et nous avons pu rencontrer Jackson Richardson qui était en terrasse avec les joueurs. Il était leur coach pendant la compétition. Nous sommes allés à sa rencontre pour faire une photo, il est très agréable. Décidément le Radisson c'est le lieu où l'on croise d'anciens sportifs professionnels, la semaine précédente nous avions vu Bernard Hinault. 

 

240118-jackson-richardson.jpg

 

Toujours dans le thème des restau nous étions aussi allés manger au Beach le jour du départ. le soir même ils organisaient une soirée spéciale Johnny Hallyday, avec karaoké. Même au Gabon on en entend encore parler ! 

 

Nous avons droit à de beaux orages depuis quelques semaines, mais moins que les années précédentes, et moins forts j'ai l'impression. Il pleut moins la nuit aussi. On a eu quand même quelques épisodes bien violents avec de gros vents, l'un d'eux a eu raison de l'arbre au pied de notre immeuble. Peu d'orages, mais en tout cas cela n'empêche pas les nombreuses coupures d'électricité et d'eau courante dans les quartiers de Libreville. Nous sommes tranquilles sur le camp, mais nous avons des amis qui sont embêtés sans arrêt par ces coupures. Dans une résidence militaire ils n'ont pas d'eau depuis le début de l'année scolaire, ou en tout cas, très rarement. Et ils n'ont pas de chance, ils ont eu une sorte de raz de marée sur le parking de leur immeuble, un mur a cédé à cause des eaux qui stagnaient dans le terrain vague d'à côté. Les voitures ont été emportées sur quelques mètres, les maisons ont eu un mètre d'eau à l'intérieur... Alors la chute de l'arbre en bas de la maison n'est pas grand chose à côté de cela. 

 

28721835_10155639831938802_601241926_n.jpg
léger coup de vent...

 

En parlant de distribution d'eau et d'électricité, Véolia s'est gentiment fait remercier par l'état gabonais. C'est actuellement la guerre entre les deux protagonistes. Affaire à suivre mais les familles françaises travaillant pour le groupe sont parties du pays. Nous ne serons certainement plus là pour connaitre la suite des évènements à ce sujet, mais on espère simplement que cela ne va pas entrainer plus de coupures qu'il n'y en a déjà... 

 

Unknown.png

 

Avant nos vacances Charlie a découvert les joies de la piscine. Elle est fan de l'eau, comme tous les bébés je pense, et c'était rigolo de la voir essayer de nager. Avec tout l'équipement : lunettes de soleil, chapeau, combo anti-uv, bouée, crème solaire, et c'est parti pour s'éclater dans le grand bain. Nous y retournerons régulièrement avant le départ et ce qui est chouette c'est qu'en corse elle pourra profiter aussi de la mer pour se baigner ! Ici l'océan ce n'est même pas la peine, c'est trop sale et il y a trop de vagues...

 

 

A bientôt pour de nouvelles aventures...

 

 

 


07/03/2018
2 Poster un commentaire