les ga'bonheur

les ga'bonheur

Le retour des coupures...

Après quelques semaines de silence, nous voici de retour pour quelques nouvelles du Gabon. Ces dernières semaines ont été remplies d'orages et de pluies torrentielles. Certes c'est la saison des pluies, et c'est maintenant notre troisième année ici, mais nous n'avions pas eu autant de pluie en journée les années précédentes, ni autant d'orages à cette période. 

 

24273111_10155379554888802_1509808364_n.jpg
la belle saison des pluies...

 

Evidemment ces orages fréquents ont provoqué pas mal de coupures de courant. Nous qui étions tranquilles depuis notre emménagement sur le camp, avec un groupe électrogène, et bien on retrouve les galères de la première année. Le groupe ne fonctionne plus, il est gâté comme diraient les gabonais. On a passé pas mal de temps sans électricité du coup. Et en ce moment avec cette chaleur on apprécie la clim et le ventilo, mais sans courant ça marche moins bien. Et l'eau aussi nous a joué des tours dernièrement... On a eu des coupures régulières plusieurs heures d'affilée, parfois toute la journée. Bon on n'a pas trop à se plaindre, dans certains quartiers ils n'ont pas d'eau depuis septembre et ils ont des douches et machine à laver à disposition sur le camp... 

Mais bon, certains jours on a eu ni électricité, ni eau, parfois à cause de travaux, parfois sans raison et par surprise... Sympa quand on est sous la douche, les cheveux pleins de shampoing, et que d'un coup tout s'arrête... heureusement qu'il fait chaud et qu'on peut prendre des douches froides à la bouteille d'eau...

 

95198545.png

 

Enfin bref, jusqu'à maintenant tout est revenu le soir donc espérons que cela continue comme ça... Côté agaçant encore, on a eu droit à des "professionnels" de la clim pour nous faire un petit changement d'installation sur le balcon. Chaque appartement de l'immeuble a eu droit à ses modifications. L'opération devait prendre 4h par logement, avec perceuse, coups de marteau et compagnie. Alors Charlie n'est déjà pas une grosse dormeuse, alors avec ces bruits à longueur de journée, on a passé de longues journées. Et puis 4h par logement, ça aurait pu prendre 3 jours. Mais chez nous, et chez deux autres voisins, ils ont cassé quelque chose, ce qui a plus que doublé leur temps de travail... Ils sont restés à la maison pendant 9H, pour déplacer une clim qui était au sol, et l'installer 2 mètres plus haut. Ah vraiment...

 

Unknown.jpg

 

Il y a eu quelques incidents ces derniers temps. Un militaire s'est fait attaquer par un requin, certainement un requin bouledogue, à 10 mètres à peine du bord... On savait qu'il y en avait au Gabon mais on n'avait jamais entendu parler d'attaque ni d'incident de ce genre, surtout si proche du bord ! Bon, cela aurait pu être bien plus grave mais il s'en sort avec une belle cicatrice et certainement une belle frayeur ! 

Autre incident avec un animal sauvage, une femme s'est fait mordre par un chimpanzé à l'Arboretum. Ils sont présents sur les lieux régulièrement mais cette fois il y en a un qui était visiblement en colère... On l'oublie parfois mais on est sur leur territoire et ce sont des animaux sauvages, avec des réactions imprévisibles ! 

 

sharks-co-requin-bouledogue.jpg

 

Les chimpanzés sont souvent aperçus par les militaires sur l'une de leur base d'entrainement. L'un d'eux en particulier a pris l'habitude de venir voir les véhicules et il s'approche à quelques mètres seulement des humains. Il monte sur les camion, pisse sur les roues, observe, et parfois il pousse certains militaires et les fait tomber, en mode balayette... Ca fait sourire mais comme je le disais ils sont chez eux et peuvent réagir de façon inattendue et violente... 

Nico a pu l'apercevoir tous les jours pendant une semaine sur le terrain. Il était en jungle avec un groupe de militaires gabonais et le chimpanzé s'est montré systématiquement. 

 

23319114_1739640463004476_4274711185469663268_n.jpg
en pleine découverte du camion

 

Ca faisait longtemps qu'on avait pas testé de nouveau restaurant sur Libreville. Samedi dernier nous sommes allés au golf pour la première fois avec des amis. C'est en dehors de Libreville et on y est très bien ! On a l'impression d'être ailleurs, c'est dépaysant et calme. Pas de bruits de Klaxon, pas de travaux, pas de hurlements ni de cris, juste de la verdure... Nico a testé le golf avec deux copains, ça lui a bien plu. Je pense qu'on y retournera, ne serait-ce que pour être au calme. Côté restaurant, on a super bien mangé. Le menu est restreint mais ce n'est pas plus mal, c'est surement du fait maison. LEs tarifs sont aussi très corrects donc tout est fait pour nos faire revenir. 

 

24337431_10155379770678802_659977371_n.jpg

 

Ce weekend on ne sort pas, les routes vont être fermées c'est le marathon du Gabon. Du coup pour éviter d'être coincés on reste à la maison... Nico devait faire le semi-marathon mais une tendinite l'empêche de courir demain. En trois années ici, nous n'aurons jamais réussi à le faire, ni l'un ni l'autre c'est bien dommage. 

Noël arrive à grands pas, les vacances aussi. Cette année nous fêterons le premier Noël de Charlie en Afrique du Sud, départ dans deux semaines...

 

A bientôt pour de nouvelles aventures...


02/12/2017
1 Poster un commentaire

Vacances au Gabon, suite et fin.

Après un weekend bien rempli à Lambaréné, les découvertes et les balades se sont enchainées cette semaine pour nos invités. Lundi ils voulaient aller à la plage, nous sommes retournés à Santa Clara, mais cette fois à l'Akouango, le lundi c'est ouvert ! Bon, comme d'habitude, on fait la route presque au sec, mais on voit de gros nuages noirs au bout de notre route... Et forcément on arrive sous la pluie. Pas de souci pour y aller malgré les fortes pluies de ces derniers jours, la piste que l'on prend pour y aller est nickel, mieux que la route direction Lambaréné... 

 

 carte-acces-ako.png

 

Arrivés sur place nous avons l'embarras du choix pour nous installer, nous sommes les seuls clients sur place, et nous le resterons jusqu'à notre départ en milieu d'après-midi. Parfait. Il pleut des cordes pendant tout le déjeuner, ce qui nous laisse le temps de manger nos plats à base de gambas (sauf pour Nico forcément, qui prend toujours des plats locaux, pâtes carbo cette fois !). On aurait aimé prendre un bon dessert, comme un moelleux au chocolat ou autre pâtisserie qui donne envie de poursuivre le repas. Mais pas de chance, le pâtissier n'est pas venu ce jour là, il n'y a que des glaces... On s'en contente. Après le repas, la pluie s'est calmée, et même si le soleil se fait timide, c'est piscine. Et comme il n'y a que nous, autant en profiter !! Bon pas trop longtemps non plus, à 15H55 on nous apporte la note et on nous annonce que l'établissement ferme à 16H. C'est pourtant écrit jusqu'à 22H. Tant pis. 

 

fullsizeoutput_225.jpeg

 

Mardi petite journée tranquille, mais on s'offre quand même un restaurant le midi. On teste un endroit plutôt bien noté et qu'on nous a déjà recommandé : les Paillotes. Pour ceux qui sont ici ou connaissent Libreville, il est sur la gauche juste après le Méridien. On découvre une petite terrasse avec trois paillotes et quelques tables. C'est assez calme et on est bien installé. Le menu donne envie : poissons frais, langoustes, gambas... le choix est difficile. Les plats sont tous très bons, on mange très bien. Notre serveur est souriant et agréable, ce n'est pas le cas partout ! Petit bémol cependant : la patronne est un peu trop présente. Elle a flashé sur Charlie visiblement, ses petits enfants doivent lui manquer et elle ne nous a pas lâchés. Quand on veut manger tranquillement en famille ce n'est pas très agréable, c'est plutôt gênant. Et le monde est petit, en tout cas Libreville est petite ! Il n'y avait pas beaucoup de clients mais j'y ai croisé une ancienne collègue. On serait bien resté un peu à discuter en terrasse, mais on était un peu trop mal à l'aise avec cette patronne collante. Du coup on ne s'est pas éternisé et on a repris assez vite le chemin de la maison. 

 

23167583_1738687589766430_2935817515009553351_n.jpg
petite dorade braisée

 

En fin d'après-midi, Flo et Bernard sont allés faire un petit tour dans les boutiques en face du camp : le peintre, chez Marcel pour voir les articles en bois, ils ont vu le vendeur de sacs en rafia... et se sont ramenés quelques souvenirs du Gabon. Une palette de Regab aurait fait un chouette souvenir pour Bernard mais ça ne rentrait pas dans la valise. Du coup il a trouvé autre chose. 

 

Pour continuer leur séjour sur de chouettes souvenirs et de belles images, Flo et Bernard ont passé deux jours et une nuit à la Baie des Tortues, à la Pointe Denis, et nous les avons retrouvés le deuxième jour. Après la voiture, le tram et l'avion, Charlie a fait son baptême en bateau. Vous allez dire que je me répète mais c'était encore sous la pluie. Elle n'a rien vu du trajet elle a dormi... On était tranquille à la baie le jeudi, il n'y avait pas beaucoup de clients. La veille étant le 1er novembre, jour férié, il y avait beaucoup plus de monde. Comme d'habitude on a très bien mangé et l'accueil était top. La pluie a vite laissé place à un beau soleil très chaud, la piscine a été appréciée. Charlie a juste trempé les pieds dans l'océan et la piscine, on verra plus tard pour une vraie baignade.  

 

fullsizeoutput_275.jpeg
il n'y a pas foule !

 

Après deux jours loin de tout, le dernier jour des vacances est arrivé. Vendredi Nico a emmené Flo et Bernard au marché artisanal pour prendre quelques souvenirs. L'après-midi ils ont profité une dernière fois du soleil et de la chaleur au bord de la piscine avant de retrouver la fraicheur de la France. Avant de décoller, ils ont découvert le Joyce African dream près de la montée Louis, chouette restaurant sud-africain avec une superbe décoration. Après avoir dégusté un trio du bush, il est temps de monter dans l'avion. Bon, les vacances ont été pluvieuses et orageuses, il fallait qu'elles se terminent sur un bel orage. Le vol a été retardé, le temps que la météo s'améliore un peu... 

 

orage-de-approche-d-avion-d-air-de-passager-49143072.jpg

 

Ce weekend a été très calme pour nous après deux semaines bien occupées. Demain c'est la reprise du boulot pour Nico et retour aux journées plus calmes pour Charlie et moi. 

 

A bientôt pour de nouvelles aventures...

 

 

 

 


05/11/2017
2 Poster un commentaire

Vacances au Gabon

Et voilà nos vacanciers sont arrivés. Pendant deux semaines nous recevons Florence et Bernard, la soeur et le beau-frère de Nico. Ils ont été mis dans le bain directement, en arrivant sous la pluie le dimanche soir. Nico a commencé à leur faire visiter Libreville et ses environs dès le lundi matin, ils sont allés faire une petite marche à l'Arboretum, avec bien entendu un peu de pluie sinon ce n'est pas vraiment le Gabon. Ils espéraient croiser un chimpanzé ou plusieurs mais non, pas de chance. Le gardien leur avait pourtant donné espoir en leur disant qu'ils en avaient vu 5 la veille ou quelques jours avant. La journée s'est poursuivie avec une visite du marché artisanal au centre ville. 

 

21319009_1816547758373126_1652809791772196591_o.jpg
arboretum

 

Le mardi, sortie tous ensemble à Santa Clara. on veut leur montrer la plage, faire un petit pique-nique sur le sable et profiter du beau temps pour se baigner. Bon, pour le beau temps on repassera. on est parti sous la pluie, qui ne semblait pas vouloir s'arrêter. Du coup en chemin on décide de s'arrêter à l'Akouango pour y manger et être à l'abri. Pas de chance, on est mardi. Ils ferment le mardi, même pendant les vacances scolaires... on s'est rabattu sur la plage un peu plus loin, où il y a plusieurs paillettes colorées à disposition, un restaurant... Bref, on est à l'abri pour notre pique-nique. Charlie est ravie, malgré la pluie elle a beaucoup de choses à observer et écouter. En début d'après-midi la pluie finit par se calmer et on peut enfin se poser sur la plage et profiter un peu. Flo et Bernard se sont baignés, malgré la couleur marronnasse de l'océan... Petite douche froide en partant, Nico va régler la paillote, oui parce qu'ici rien n'est gratuit. On n'avait pas regardé le panneau des tarifs en passant, on pensait que cela serait 2 ou 3000 FCFA comme partout pour avoir une table. Et non, 15000 pour être à l'abri de la pluie pendant une bonne heure. C'est bien la première et la dernière fois qu'on s'arrête ici...

 

23115035_10155296959923802_1686431031_n.jpg
les paillotes à 15000

 

La météo a été plus clémente les jours suivants. Ils sont allés tous les trois passer deux jours à Nyonié. J'ai préféré rester à Libreville avec Charlie, aucun intérêt pour elle d'aller là-bas et les risques de se prendre une bonne pluie sur le bateau ou le 4x4 étaient élevés... Du coup on a passé deux journées au calme toutes les deux. La séjour à Nyonié était sympa, ils ont pu voir pas mal d'animaux : des éléphants, de gros troupeaux de buffles, des singes, un aigle... Tout cela pendant le safari en voiture le mercredi après-midi. Le jeudi matin Flo et Bernard ont fait 15 km à pied dans la jungle  avec un guide, ils ont encore pu voir des buffles et des éléphants de très prêt, dont une famille d'éléphants. Ils ont vu aussi des singes sauter de branche en branche sur leur chemin. Pendant leur randonnée matinale, Nico s'est baladé le long de la plage et lui aussi a eu la chance de voir des singes. 

ils ont eu de la chance niveau météo, plus que les jours suivants, il y a juste eu un orage dans la nuit.

Apparemment ce petit séjour leur a plu, la convivialité des lieux, les repas tous ensemble, les apéros à volonté, et particulièrement la Regab, la bière du Gabon, qui plait beaucoup à Bernard ! Partis à peine deux jours, ils ont eu l'impression d'être partis plus longtemps et d'avoir bien profité de cette escapade dans la jungle gabonaise. 

 

fullsizeoutput_17b.jpeg
quelques buffles...

 

Après ces deux journées bien remplies et fatigantes, Nico a déposé les touristes au Beach Club pour une journée restau/piscine/repos. Bon, en pleines vacances scolaires forcément ils n'étaient pas les seuls là-bas... Une trentaine de gamins était aussi présente pour un anniversaire légèrement bruyant... Mais bon, ils ont pu profiter d'une journée plutôt belle, pourtant le ciel était bien gris et chargé jusqu'à 11h... La saison des pluies est corsée cette année.

 

Après une journée cool, départ samedi matin à 6h pour Lambaréné. La route n'est pas très longue, mais en très mauvais état alors il faut partir de bonne heure pour ne pas arriver trop tard là-bas, et éviter les bouchons du matin sur Libreville. Encore une fois nous restons sur Libreville avec Charlie. il y a beaucoup trop de route pour elle et sur place on ne fera rien avec elle donc autant rester tranquillement à la maison. 

La route est encore plus mauvaise qu'il y a un an et demi, lors de notre premier séjour à Lambaréné. Après N'Toum, la route n'est plus qu'une piste en très mauvais état, pleine de trous énormes. A l'aller ils verront un accident qui a bien failli couper la route dans les deux sens, deux camions renversés de chaque coté de la route, dans les gros trous de la piste. Au retour c'est un camion citerne qui s'est renversé dans un ravin... Cette route est vraiment dangereuse. 

Après presque 5H de route, et la pause photo obligatoire au passage de l'Equateur, les voilà arrivés à l'Ogooué Palace de Lambaréné. Sous la pluie bien entendu. Arrivés là-bas, la réservation n'est pas inscrite sur le registre... on avait pourtant téléphoné il y a un moment, mais rien n'est noté. Heureusement il reste des chambres, pourtant un bon nombre de familles de militaires a eu la même idée pour le weekend... 

 

Unknown.jpg
la piscine de l'hotel 

 

Le samedi après-midi la pluie s'est légèrement calmée, ils ont pu visiter le musée Schweitzer sur la vie et les actions du médecin. Au retour ils pensaient profiter un peu de la piscine et d'une petite sieste sur les transats, avec le retour du soleil... mais toutes les places étaient prises et la piscine déjà remplie. Pas de chance ! D'ailleurs impossible de s'installer en terrasse non plus, toutes les tables ont été prises par le groupe. 

 

En même temps à Libreville c'est le déluge. Le ciel nous tombe sur la tête, on a l'impression de voir de la brume tellement le ciel est blanc et bas... On a réussi à sortir pour une petite balade en fin d'après-midi seulement. 

 

Le soir c'est à nouveau à l'hotel qu'ils dinent, mais rien d'exceptionnel ici. Les repas sont moyens... Pourtant ils sont dans un palace ! 

Le dimanche matin, ils partent pour trois heures sur une pirogue, avec l'espoir de voir des hippopotames. on avait eu la chance d'en voir il y a un an et demi. Cette fois ci, dommage ils ne les verront pas. Ils sont bien là pourtant, le groupe qui les suivait en a vus... Pas de chance. Bon, ils sont contents quand même de leur petite sortie en pirogue, ils ont vu des pélicans, des singes, et les paysages sont vraiment chouettes. Leur guide sur la pirogue était aussi très sympathique, il a bien sûr terminé la balade par un passage sous le pont aux chauves-souris, qui est toujours aussi bruyant et dégoutant... 

 

fullsizeoutput_1f3.jpeg
Arbre à pélicans

 

La deuxième semaine est tout aussi remplie que la première... Avec des balades et des restaurants... A suivre...

 

A bientôt pour de nouvelles aventures...

 

 

 

 


31/10/2017
4 Poster un commentaire

Après la pluie, vient la pluie…

Cette année la saison des pluies est particulièrement… pluvieuse !! Je ne me souviens pas avoir eu autant de pluie à la même période de l’année les deux années précédentes. Il pleut quasiment tous les matins, et aujourd’hui ça Ne semble pas vouloir s’arrêter. Il pleut depuis le milieu de la nuit, des trombes d’eau. On ne voit plus d’herbe nulle part mais des mares, et le ciel est toujours aussi moche et chargé d’eau. 

 

BA61CB8F-B265-4143-AF29-2F6638DADDC6.jpeg

 

Ça ne donne aucune envie de sortir, d’autant plus avec la poussette, ça rebute vraiment. Tout est gorgé d’eau il vaudrait limite mieux marcher pieds nus directement. On espère que le temps va un peu se calmer, ou en tout cas nous laisser de belles journées quand nous allons recevoir nos Touristes Dans une dizaine de jours ! 

 

39E78124-0C92-4FE1-823B-11052D6B18CC.jpeg
Même pour aller à 50 mètres de la maison on prend la voiture…

 

À la fin septembre Nico a participé à un tournoi de foot organisé en lien avec la journée internationale de la paix. Plusieurs équipes se sont rencontrées sur une journée complète, dont une équipe de militaires français. Le début de journée était pluvieux (évidemment), mais ça n’a pas empêché les organisateurs de tracer les lignes du terrain avec de la farine. Oui oui, de la farine. Sauf que quand il pleut, ça ne tient pas longtemps, et le traçage était quelque peu approximatif. C’est le Gabon oh ! Bon leur équipe a perdu mais c’était bien de participer. 

 

BF44C9A3-56BD-46E7-8A00-EAFB6745190C.gif

 

Il y a du nouveau depuis la rentrée à Libreville. Une boulangerie Paul a ouvert ses portes près de la clinique El Rapha. On a testé le pain, qui est plutôt pas mal, et les viennoiseries sont les meilleures que l’on ait mangé ici. Ils vont faire du tort aux autres boulangerie du Coin, il y a toujours du monde et c’est ouvert toute la semaine sur une Grosse amplitude horaire. Il faudra que l’on y retourne pour goûter d’autres choses, ils font aussi du salé. 

 

60CF038F-CEAE-43EC-BD2D-3D46EDE4BE01.jpeg

 

Il nous tarde de revevoir nos touristes, nous allons faire pas mal de choses avec eux, notamment retourner à la baie des tortues, à Nyonié, Lambaréné… nous allons faire voyager Charlie ! 

Pour le moment à part voyager dans le camp pour les balades du chien c’est tout ce qu’elle fait. La semaine dernière on m’a encore demandé si Haston était à vendre et s’il allait beaucoup grandir. J’ai l’impression qu’on ne me croit même pas quand je dis qu’il est adulte. Cette semaine il a attrapé un lézard, rien d’exceptionnel Jusque là.  Sauf qu’on a croisé un groupe de militaires gabonais, et en croyant le chien avec sa proie dans la gueule j’ai eu droit à « hé mais ton chien il a chassé le lézard là, tu vas pouvoir le manger oh ! ». Manger qui ? Le chien ou le lézard ? Bref, on a mangé ni l’un ni l’autre. 

 

6E3B9193-2AC7-40F7-A26F-AFF47EFEEBDF.jpeg

 

Il pleut encore et toujours,  vivement la saison sèche !!

 

A bientôt pour de nouvelles aventures…

 

 

 

 


12/10/2017
3 Poster un commentaire

Routine à Libreville…

Le rythme d'écriture n'est pas le meme cette année, avec un nouveau-né à la maison, je n'ai pas vraiment le temps d'écrire chaque semaine, et on ne sort pas -beaucoup donc peu de choses à  raconter au final. Mais parfois, même sans sortir du camp, on a déjà des choses À raconter avec les gens que l'on croise. 

On démarre à peine notre dernière année, mais on est déjà presque parti pour certains gabonais. Avant-hier je me baladais avec Charlie dans sa poussette, je faisais simplement le tour du camp. On m'appelle "madame madame", je me retourne, et là je vois un gabonais, qui bosse dans le camp, et qui s'intéresse fortement à  la poussette. Il me demande où je l'ai eue, je réponds donc qu'elle vient de France et qu'elle vaut assez chère. Il finit par me demander si c'est ma dernière année au Gabon et combien je compte la vendre en partant. Quelle déception sur son visage quand je lui ai répondu que la poussette repartirait en France avec nous…

 

IMG_0992.JPG

 

Même chose au boulot pour Nico. Les femmes de ménage lui ont déjà demandé ce qu'on aurait à vendre avant de partir, il y en a une qui fait déjà ses réservations sur certaines de nos affaires. Je savais que les gabonais étaient fans des affaires des français, mais je ne pensais pas qu'ils s'y prenaient si tôt pour racheter !! Ceci dit, visiblement les affaires n'arrivent pas en France en très bon état après un long moment dans la caisse maritime. On ne reviendra pas très chargés ! 

 

IMG_0988.JPG

 

Une chance que nous vivions sur le camp depuis un peu plus d'un an, parce qu'en ce moment c'est du grand n'importe quoi au niveau de la distribution d'eau. Il y a pas mal,de quartiers privés d'eau courante tout au long de la semaine. On a pas mal de copains qui se retrouvent à devoir faire des réserves en bouteille, prendre des douches, faire la vaisselle en mode camping… on a connu ça la première année et je suis bien contente de ne plus avoir ce genre de problème, comme avec les coupures de courant. On ne sait pas vraiment à quoi sont dues ces coupures. Certains parlent de coupure volontaire de là part de la société des eaux, d'autres disent qu'il faut attendre le retour des pluies… ce qui est étonnant c'est que le weekend le débit est normal…

 

IMG_0989.JPG

 

En parlant de retour des pluies, ça y est, la petite saison des pluies est bien commencée… on est gâté, il pleut TOUS les matins. J'entends encore les gens nous dire à notre arrivée il y a deux ans : "oh ça va la saison des pluies cest pas chiant il pleut la nuit". Heu, non, il ne pleut pas que la nuit. Les matinées sont pluvieuses jusqu'à 11h ces jours-ci, ça limite les sorties ! Alors on prend notre mal en patience et on ne sort qu'après 11h, quand l'humidité remonté Bien du sol et qu'il fait vraiment très chaud. 

 

IMG_0990.JPG

 

Il fait chaud, mais quand on se balade on croise systématiquement plusieurs femmes de ménage sur le camp. À chaque fois, même question : "oh qu'il est beau le bébé, vous cherchez quelqu'un pour le garder ? ". Et quand je réponds que je ne veux pas de nounou, que je m'occupe de ma fille jusqu'à notre retour en France, elles sont toutes très étonnées. J'ai droit à quelques conseils aussi, pour la future grossesse… L'une des femmes de ménage du service de Nico m'a dit que pour la prochaine grossesse, il fallait que je lui tourne le dos pour que le bébé me ressemble, parce que Charlie a tout pris de son papa. On y pensera !! 

 

IMG_0991.JPG
Et pour éviter ça, il suffit de lui tourner le dos !!

 

Dans un mois nous serons en vadrouille pendant une dizaine de jours, on reçoit enfin des vacanciers à Libreville ! Du coup on prévoit pas mal de choses, Charlie va se balader un peu… 

 

A bientot pour de nouvelles aventures…

 


20/09/2017
0 Poster un commentaire