les ga'bonheur

les ga'bonheur

La saison sèche (et fraîche) se fait désirer...

On commence à se lasser sérieusement de la pluie, ça devient long. Mais alors cette chaleur étouffante ne semble pas vouloir laisser la place à une saison un peu plus fraiche et bien plus supportable. Cela ne devrait plus tarder, mais chaque jour quand on voit le gros soleil, ou quand on se prend une énorme averse, on se demande si on la verra cette année !! Cette semaine nous avons voulu profiter de la piscine avec Charlie. Il n'y avait justement pas trop de soleil et la piscine était vide c'était nickel, on était tranquille toutes les deux. C'était sans compter sur ce gros nuage noir qui s'est approché un peu vite... J'ai à peine eu le temps de sortir de l'eau et rhabiller Charlie, on a du courir dans les vestiaires pour se mettre à l'abri, c'était la tempête... Heureusement, on a pu se réfugier chez une copine le temps de laisser passer l'orage. 

 

piscine.jpg
avant la tempête !

 

On essaie de profiter à l'extérieur entre deux pluies, et quand le soleil n'est pas trop agressif, mais ça nous laisse peu de créneaux ! Charlie adore passer du temps dehors, et moi aussi, mais on reste à la maison une grosse partie de la journée. Pour ça, le retour en France va nous faire un bien fou, on pourra sortir beaucoup plus, et on aura beaucoup plus de possibilités de balades, de sorties, de loisirs. Haston va apprécier le retour aussi. Faire le tour du camp militaire pendant 3 ans, c'est plus que monotone et ennuyeux côté balade pour lui. On a depuis longtemps abandonné l'idée de l'emmener sur la plage. il y a trop de chiens errants qui trainent partout. Il va retrouver le plaisir de gambader dans les champs et les chemins à notre retour. 

 

haston dehors.jpg
bientôt le retour des longues balades

 

Comme je le disais, le retour approche sérieusement, dans 5 semaines nous prenons l'avion avec Charlie, et Nico nous rejoint trois semaines après. Nous sommes donc en plein dans les cartons, on trie, on jette, on donne, on revend, et on ramène peu de choses avec nous. Ici l'humidité fait souffrir l'électroménager, et pas seulement. En démontant un meuble cette semaine j'ai eu la surprise de découvrir des vis très abimées par la vie ici... Le linge souffre aussi, les lessives à répétition, et surtout la "qualité" de l'eau ne fait pas de bien. 

 

vis pouries.jpg
merci l'humidité

 

Avant de faire partir la caisse maritime, qui va prendre la mer dans deux semaines direction Marseille, puis la Corse, je fais un petit stock de tissu africains et de petits accessoires de mercerie, bien moins chers ici qu'en France. Et oui, certains produits sont moins chers ici quand même. Je fais quelques virées dans les boutiques de tissus avec des copines, et je remplis des cartons histoire d'avoir plein de tissus pour réaliser des projets une fois de retour en France. Charlie se plait dans ces boutiques, elle fouille dans les tissus, regarde les couleurs, elle est la star à chaque fois, les vendeurs adorent lui parler et la regarder. "oooh la copine là !!". Ce sont de chouettes souvenirs que l'on pourra lui raconter quand elle sera plus grande. Dommage elle n'en gardera aucun souvenir elle-même. Les photos l'aideront à voir e qu'elle a vécu durant sa première année ici. 

 

tissus.jpg
un peu de couleurs à mettre dans nos cartons ! 

 

On est aussi allé chez Marcel, en face du camp, pour acheter une chaise en bois pour Charlie, que nous avons faite graver avec son prénom. J'ai également acheter un joli buste en bois, pour accrocher mes colliers. on ramène juste quelques petits souvenirs d'ici, sans se prévoir une déco africaine dans la future maison, mais quelques touches ici et là. 

Pour prévoir le départ, on passe aussi par la case état des lieux du logement. Nous avons peu de choses à refaire ou réparer, mais quelques détails ici ou là, notamment une applique à faire poser sur la terrasse. La notre avait été cassée par un gros coup de vent il y a quelques semaines. Donc on a fait la demande au niveau de l'armée pour que cela soit remplacé par le service concerné. Les ouvriers sont venus sonner dans la semaine. Ils sont venus à 3, pour changer une applique. Ils ont regardé longuement la chose, m'ont demandé où était l'applique en question. Mais comme elle est cassée, ils peuvent toujours la chercher. Enfin bref, une fois de plus on a rigolé. Ils venaient à 3 ouvriers, pensant juste accrocher notre applique qui serait tombée, comme si on ne pouvait pas faire ça... Donc ils ont réfléchi pendant de longues minutes pour savoir comment ils allaient faire pour nous en ramener une. Jusqu'au bout ils nous feront rire...

 

En attendant la saison sèche, puis le départ, on profite de chaque jour ici, et des gens qui nous manqueront. Et évidemment on range et on fait nos cartons... 

 

cartons.jpg
allez hop, au boulot !!

 

 

A bientôt pour de nouvelles aventures...



26/05/2018
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres