les ga'bonheur

les ga'bonheur

Les Ga'bonheur en Afrique du sud, épisode 2

Après deux journées de découvertes, de balades à pied, nous voilà partis pour une grosse journée, direction la pointe de l'Afrique, le bout du monde : le cap de bonne espérance. Avant d'atteindre le cap, on fait plusieurs haltes. Le premier stop, c'est à Muizenberg, la plage des surfeurs, connue pour ses petites cabanes colorées. Dès qu'on sort de la voiture on est poussés par le vent très fort, il fait frais ! gilet, foulard, Charlie est emmitouflée sous plusieurs couches dans sa poussette, c'est qu'on n'est pas habitué à ça avec nos 35° quotidiens... Mais le soleil est bien là, le ciel bleu aussi, et bien sûr les surfeurs. La plage est gigantesque,  superbe. Le sable est bien blanc, les vagues ne sont pas très impressionnantes mais quelques surfeurs sont dans l'eau avec leur planche quand même. On se balade le long de l'océan, on apprécie le paysage qui est superbe. Cette plage immense, avec les montagnes en arrière plan, on ne s'en lasse pas. Le coin est calme, il n'y a pas grand monde mais il est encore tôt le matin. Mais on est surpris de voir qu'on est les seuls à avoir froid visiblement. Il y a deux filles en maillot de bain qui s'apprête à aller à l'eau, un petit garçon qui joue dans la sable à peine habillé... Le Gabon rend frileux ! En bord de mer, des boutiques de surf évidemment, quelques snacks, et un lycée. Y a pire comme endroit pour aller à l'école ! 

 

fullsizeoutput_424.jpeg

 

Après avoir bien apprécié le lieu, on reprend la route, et là on en prend plein les yeux. On longe l'océan forcément, et c'est magnifique. Je suis contente de ne pas conduire pour apprécier pleinement le paysage ! L'eau est turquoise, les plages s'étendent à perte de vue, il y a les montagnes, des maisons superbes... Wahou, on en reste encore émerveillés ! L'espace d'un instant on s'imagine vivre dans une belle villa, en hauteur, avec la vue à couper le souffle. Et puis on revient à la réalité, non non on habite Libreville, avec son bel océan marron et ses plages un peu moins jolies... Donc on continue sur quelques kilomètres, jusqu'à arriver au prochain arrêt : Boulders Beach. On s'y arrête pour voir les pingouins. Ils vivent ici par centaines, et ne sont pas farouches du tout. Ils sont habitués à la présence humaine et certains nagent avec les hommes. Il y a une première petite plage, très jolie, l'eau est transparente, et il y a beaucoup de pingouins qui prennent le soleil sur un rocher. Ils sont mignons dans leur costume noir et blanc, et effectivement ils restent imperturbables même avec les hommes à coté. Ici il y a une corde tendue qui nous empêche de nous approcher trop près et c'est tant mieux, on ne veut pas non plus les déranger ils sont chez eux. L'eau est tellement belle qu'elle appelle à la baignade, mais Nico n'y mettra que les pieds, elle est gelée ! Un peu plus loin, il y a une petite balade à faire pour rencontrer d'autres pingouins. C'est bien fait, une petite balade le long d'un sentier, on croise des barils installés pour faire des nids aux pingouins, et on croise pas mal de petites bêtes. Certains sont lovés dans le sable pour une sieste, d'autres semblent attendre quelque chose, et ils ne bougent pas quand on s'approche. En contrebas du sentier, une autre plage, qui est bondée. Beaucoup de monde est dans l'eau, à barboter avec les pingouins, et il y a aussi beaucoup de monde qui prend le soleil. On se contente de la petite balade et c'est suffisant. Le but était de voir les pingouins, et c'est fait ! Charlie aussi les a regardés, elle a aussi été très intéressée par une sorte de marmotte qui a traversé devant nous. On ne s'en va pas sans s'arrêter dans une boutique souvenir pour prendre un pingouin pour Charlie. Un petit cadeau de Noël sud africain ! 

 

fullsizeoutput_444.jpeg
boulders beach

 

Nous voilà repartis sur la route pour le Cap, cette fois, le prochain stop c'est le bout du monde ! Nico roule très prudemment, il peut à peine profiter du paysage qui est grandiose encore. Mais sur cette route il y a beaucoup de babouins, les baboons comme ils les appellent là-bas. Ils peuvent traverser la route, ou attendre sur le bas côté. On voit pas mal de panneaux qui mettent en garde les touristes. Les babouins sont agressifs il ne faut ni les approcher, ni les nourrir. On n'en verra finalement aucun sur notre chemin, ni à l'aller ni au retour, dommage ! 

Peu avant d'entrer dans le parc national, on passe le péage. Il ne nous reste que quelques kilomètres à parcourir... Je me répète mais la vue est exceptionnelle... C'est assez difficile à décrire avec de simples mots. L'eau est belle, il y a de grosses vagues, la plage est gigantesque avec un sable bien blanc et propre, pas une seule bouteille en plastique ne traine ici... On s'arrête pour prendre quelques photos avant d'atteindre le point le plus bas. On aperçoit des autruches au loin sur la plage. D'ailleurs on en verra quelques unes en continuant la route, elles sont sur le bas-côté, tranquilles, et ne sont pas impressionnées du tout par les voitures qui passent, ni par les touristes qui s'arrêtent pour les photographier. 

 

fullsizeoutput_45b.jpeg
juste en bord de route

 

Et puis nous y voilà. Le cap de Bonne Espérance. Le bout du monde. Le vent souffle, le soleil brille, on entend le bruit des vagues et des oiseaux, rien que la nature. Il y a un peu de touristes, mais seulement quelques voitures. On prend pas mal de photos, on apprécie le paysage, on emmagasine les souvenirs dans un coin de notre cerveau... Il y a un petit sentier qui grimpe sur une colline pour voir d'un peu plus haut. Mais ce n'est pas sécurisé, il y a des passages un peu risqués, on préfère ne pas monter avec Charlie. De toutes façons elle n'en voit rien, elle dort profondément dans son siège auto ! On se délecte du paysage, du calme, de la puissance de la nature. On fait pas mal de photos, et en les regardant le soir même, on se rendra compte que sur un rocher au loin, il y avait beaucoup de phoques que nous n'avions même pas remarqués au milieu des oiseaux. On reprend la voiture pour aller à Cape Point, juste derrière. La vue est toujours époustouflante. Il y a un peu plus de monde de ce côté. Une grande boutique, un restaurant, et le funiculaire qui mène à l'ancien phare. On fait une petite pause au restau, assez chic, avec une vue de fou. On mange vraiment très bien, l'accueil est top, on a des sourires, on nous parle, on nous explique le menu... Juste après on prend le funiculaire, il y a trop de marches pour y monter à pied, ça risque d'être compliqué avec la poussette. Charlie a beaucoup de succès, elle fait rire tout le monde, elle est "so cute" comme on nous dit tous les jours. Arrivés là-haut, on est une fois de plus enchantés par la vue impressionnante. Le vide est saisissant, par endroit c'est vertigineux. On se balade un peu mais il y a pas mal d'escaliers donc en poussette on évite. 

 

fullsizeoutput_492.jpeg

 

Pour la route du retour on avait prévu de repasser par deux belles plages, pour ne pas refaire la même route, mais finalement la journée est déjà bien entamée et on n'a pas envie de passer trop vite sur ces deux plages. Du coup on repasse par Muizenberg et on s'y arrête pour faire les boutiques de surf. On rencontre un congolais qui parle donc français, on discute un peu du Gabon, de l'Afrique du Sud... On reprend la route tranquillement et la journée se termine comme elle a commencé, face à l'océan...

 

fullsizeoutput_427.jpeg
 

 

Le lendemain il n'y a pas de nuage sur Table Mountain alors on tente d'y aller. Arrivé là-haut en voiture, il y a vraiment beaucoup de monde, on fait demi-tour et on se dirige vers le jardin Kirstenbosch. C'est un immense jardin au pied de table Mountain. C'est très agréable de s'y balader, on s'y perd parce que c'est vraiment gigantesque... Il y a des arbres énormes, des fleurs de toutes sortes, on voit pas mal d'oiseaux... Il y a beaucoup de monde qui s'y balade mais c'est en même temps très calme. Chaque dimanche en fin d'après-midi il y a un concert. On fait une petite pause dans un restaurant du jardin, puis on reprend la balade, en cherchant un peu notre chemin. Il y a des panneaux mais on s'y perd quand même. On y passe vraiment une belle journée, et on a une vue superbe sur table Mountain. C'est reposant, agréable, et en même temps on marche quelques kilomètres quand même !

 

IMGP3119.JPG

 

Au retour du jardin on a tenté la balade en bord d'océan devant notre résidence. On est resté dehors quelques minutes seulement... le vent était beaucoup trop fort, le sable volait dans tous les sens, ça sera pour une autre fois...

 

A bientôt pour la suite des vacances...

 

 

 



04/01/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres