les ga'bonheur

les ga'bonheur

Un peu de Gabon avant le départ

Il ne me reste que quelques jours avant mon retour en France et la fin de cette deuxième année au Gabon, et quelques semaines pour Nico. Avant de partir j'ai eu droit à une bonne dose de Gabon, entre plusieurs visites au labo et un weekend à l'hôtel...

 

15938719-Gabon-carte-sur-le-dessin-drapeau-Gabon-grunge-et-r-tro-flag-series-Banque-d'images.jpeg

 

Mardi je suis allée déposer mes prélèvements sanguins au labo de la clinique El Rapha. J'étais très optimiste en pensant faire un aller retour en 5 minutes chrono. Arrivée là-bas, il y a quelques personnes qui attendent leur tour pour un prélèvement, et... personne derrière le guichet de l'accueil. Bon, je patiente quelques minutes, quelques longues minutes à entendre une femme crier, visiblement les prises de sang sont bien faites ici !! Heureusement que je ne me fais pas piquer ici.... Après pas mal d'attente, une femme en blouse blanche sort de la salle de prélèvements, elle regarde les gens qui patientent et sort discuter avec quelques hommes devant le labo... Bon. Patience.... Encore quelques minutes plus tard, une autre femme sort et vient vers moi en regardant ma petite glacière contenant mes prélèvements, et me dit "elle arrive elle va s'occuper de vous", et elle passe un coup de fil (plutôt perso le coup de fil d'ailleurs !). Bon, on va y arriver. Entre temps, d'autres personnes sont entrées, et sont passées devant tout le monde bien entendu. Après, c'est peut-être comme ça qu'il faut s'y prendre ? Entrer, aller direct au guichet, et parler fort à la femme de l'accueil même si elle est en pleine conversation téléphonique avec une copine, à propos du weekend passé...

 

chaque-chose-a-son-temps.jpeg
Encore et toujours le maître mot au Gabon !!

 

Bon, quarante minutes après mon arrivée, ça y est, c'est mon tour... Après avoir tout déposé, il faut aller à la caisse régler la facture. Et là, il faut refaire la queue... Comme au labo, certaines personnes entrent et ont direct au guichet, sans se soucier des personnes qui y sont déjà, ni de ceux qui attendent. D'autant que dans la file, on est quasiment que des femmes enceintes, vive la priorité ! Bref, c'est presque mon tour, la personne avant moi s'approche du guichet, discute deux minutes, et revient s'assoir. Je lui demande si c'est mon tour et elle me dit "elle est partie se soulager". Je lui fais répéter pour être sûre d'avoir bien entendu, et là pas de doute, elle me répond "elle est partie pisser". Patience. Une dizaine de minutes plus tard c'est mon tour, enfin !! Je règle et repasse par le labo, et après 1H15 j'ai enfin déposé mes tubes de sang... Ca fait juste 1H10 de plus que ce que j'avais prévu, mais j'avais oublié qu'ici faut rien prévoir au niveau du temps !!

 

ios_emoji_emoticone_decu_mais_soulage_visage.png
tout ce temps pour pas grand chose...

 

Cela faisait bien longtemps que je n'y étais pas allée, je suis passée faire un petit tour au marché artisanal avec une copine. Avant cela nous avons mangé à l'Emir, restau libanais du centre ville. Bon on n'est pas mercredi donc pas de couscous au plat du jour c'est dommage ! Mais on mange plutôt bien quand même. Les chawarma ne sont pas les meilleures de Libreville mais ça va. Allez, après le repas on file au marché. Les temps sont manifestement plus durs qu'avant pour les vendeurs, ils nous sautent tous dessus... Pire que d'habitude. Le genre de truc qui m'agace un peu, en plus c'est peine perdue pour eux, je vais toujours voir les mêmes quand je viens ici... J'ai droit à un petit bracelet "porte-bonheur" pour le bébé. Certains nous disent que c'est difficile, ils vident leurs stocks et vont changer de pays pour les uns, continuer un peu pour les autres ou encore changer de domaine. Du coup ils profitent qu'on soit là pour essayer de tout nous vendre, mais ça ne marche pas comme ça... Enfin bon, après une bonne heure à flâner et discuter, il est temps de rentrer à la maison, il fait vraiment trop chaud ici et les ventilos ne suffisent pas à rafraichir les lieux.

 

102_0430.jpeg

 

Allez, jeudi matin je me motive pour aller récupérer mes résultats au labo. Cette fois ça devrait réellement être rapide j'ai juste une enveloppe à récupérer. Bon, arrivée là-bas, cette fois il y a quelqu'un à l'accueil. Mais elle m'ignore. Je dis plusieurs fois bonjour, pas de réponse, pas même un regard. Elle doit être trop concentrée sur son travail... Je patiente et je reste en face d'elle. Il y a un mec qui attend devant la salle de prélèvement, il rigole quand il me voit galérer devant le guichet. Je n'ai attendu que 10 minutes, ça va... Bref, elle me demande ce que je veux, je lui demande mes résultats, elle me répond de passer à 17H... S'ensuit une petite discussion pendant laquelle je lui dis que maintenant que je suis en face d'elle elle peut bien me donner mes résultats, puisqu'elle a juste à les récupérer derrière son bureau... Ca ne l'enchante pas, elle me répète qu'ici on donne son sang le matin et on prend ses résultats entre 17H et 18H. Bref, j'ai pas envie de revenir alors j'insiste un peu, mais je reste polie et courtoise bien sûr ! Elle se retourne, regarde sur son étagère, attrape mon enveloppe et me la tend. C'était pas si compliqué finalement... 

 


images.jpeg

 

Après la semaine de boulot pour Nico, on est parti pour un petit weekend à l'Akouango à Santa Clara avec ses collègues. On part samedi matin avec un grand soleil, ce qui nous permet de bien profiter de la piscine, mais le temps se gâte assez vite et l'après-midi est placée sous le signe de l'orage et de la pluie... Ca ne se calme qu'en fin d'après-midi histoire de se baigner une petite demi-heure avant la nuit. Le lieu est assez sympa, les chambres correctes. Bon par contre au niveau du service, peu de surprise de ce côté là. Il y a quelques couacs dans les commandes, mais ça c'est habituel ici... Il manque des plats, les accompagnements ne sont pas toujours ceux demandés, le vin n'est jamais arrivé... Et les desserts ont été servis à l'heure du goûter. Certains plats sont froids, on n'est pas tous servis en même temps... enfin bref, habituel au Gabon, mais on arrive encore à en être surpris. On doit souvent chercher notre serveuse, souvent les fesses vissées sur un tabouret face à la télévision... Et le patron ne semble pas être embêté par ce manque d'entrain. Il est là, enfin, présent physiquement, mais on ne le voit pas vraiment gérer ses équipes. Ca n'a pas l'air de déranger que le manque de sérieux de ses employés fasse perdre de l'argent à l'établissement. Encore une fois, c'est le Gabon...

 

ako-2017.jpeg
l'Akouango vu du ciel

 

Le weekend se passe bien quand même, on en rigole plutôt que de s'en agacer, on est là pour profiter du beau temps, de la piscine, du weekend en général... Mon dernier weekend gabonais avant de passer trois mois en France. Au retour hier, on passe par le lycée français pour aller voter. On pensait y passer une heure comme au premier tour, et finalement, bonne surprise, le bureau de vote était quasi vide et en cinq minutes c'était fait ! Comme quoi certaines choses peuvent parfois aller vite, même au Gabon !!

 

240_F_65801174_GMWDJoVMzDkzRmc0ygsNszIcBxYb752E.jpeg

 

Une nouvelle semaine commence, Nico est à la cérémonie du 8 mai pour la matinée. Et samedi, c'est le grand départ pour la France, pour Nico ça sera un mois plus tard...

 

A bientôt pour de nouvelles aventures...

 

 

 



08/05/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres