les ga'bonheur

les ga'bonheur

Petits plaisirs et rires au quotidien...

Nous nous étions quittés dimanche, après notre balade à Santa Clara. Et bien l'après-midi nous sommes donc allés au marché artisanal de Libreville. C'est un marché couvert, aux allées étroites entre tous ces stands remplis de bijoux, tissus, masques, tableaux, animaux en bois, objets en pierre m'bigou (qui sembleraient être les seuls objets issus de l'artisanat gabonais), vêtements... Les stands se ressemblent tous finalement, ils vendent pratiquement tous les mêmes objets, les mêmes vêtements. Les allées du village étaient quasi désertes ce dimanche (je dis le village parce que c'est le village artisanal de Libreville), nous n'avons croisé que quelques personnes au hasard des allées. Et dans toutes les allées, à chaque stand, on nous appelle, on nous sollicite, nous invite à entrer et regarder chaque objet en vente. C'est la fin du mois et ils doivent payer pour leur emplacement alors ils vont à la chasse aux derniers clients. Et puis aujourd'hui, nous sommes chanceux, nous avons droit aux "prix du dimanche". Ce sont les soldes !! Ils ont tous le même refrain à notre passage : "allez on y va c'est les prix du dimanche. Moitié prix, moitié cadeau, moitié crédit". Cela nous a beaucoup fait rire... Nico n'est pas fan du marché alors on ne reste pas longtemps. Il a des doutes sur le côté "artisanal" de ce qui est vendu. C'est vrai que pour les paniers tressés cela ne fait pas de doute ils sont fait sur place, mais pour le reste on peut se poser la question de l'origine. Il y a certainement beaucoup d'objets venus d'autres pays africains comme les masques. Pour moi peu importe je suis quand même dépaysée et intéressée par ce que je vois. Ils n'auront pas fait leur beurre avec notre passage, nous n'avons acheté que chez un marchand de tissus. Deux paréos et deux sarouals pour moi. Mais j'y retournerai pour d'autres choses. J'ai repéré de jolis éléphants, quelques bijoux, d'autres tissus et vêtements sympas.

 

IMG_0988.JPGL'entrée ne paye pas de mine

 

Notre petite balade au marché a été rapide, Nico était pressé d'en sortir je pense... Du coup nous en sommes sortis à l'heure du goûter, l'heure de la glace ! On nous avait parlé d'un glacier artisanal (oui ce dimanche c'est le jour de l'artisanat ! ) que l'on voulait tester, c'est fait ! Le Morelli's est derrière le Don Vincenzo, petit restau que nous avions testé à mon arrivée à Libreville. Il est au rez-de Chaussée de l'immeuble Life, un lieu assez récent. Le Morelli's propose une dizaine de parfums de glace artisanale, allant de la fraise au nutella, en passant par la banane et les fruits des bois. Certains sont des sorbets, mais qui semblent bien crémeux pour être de vrais sorbets ! Ils font aussi des milkshake, et des coupes de glace énormes. Notre choix est fait ça sera cornet passion/nutella/vanille pour Nico, chocolat/coco/fruits des bois pour moi. On s'installe sur une petite table en attendant que l'on nous serve. Leurs boules de glace sont énormes mais le cornet a la même taille que l'on en prenne une seule ou trois boules... La serveuse s'approche avec nos deux glaces, et je vois que la mienne penche dangereusement... Et ce qui devait arriver arriva, mon cornet n'a pas tenu le choc face au poids des trois glaces... Les trois parfums se sont trouvés étalés sur la table. Après cette petite gaffe rigolote, on peut enfin gouter, et c'est excellent ! Elles ne valent pas les supers glaces artisanales de l'ile de Porquerolles, mais elles sont bonnes ! Et à 10000 FCFA les deux glaces, elles peuvent être bonnes !

 

IMG_0992.jpgEn voilà un qui préfère cet artisanat là...

 

Après le repos du week-end, j'ai eu la bonne idée de mettre mon réveil à 3h du matin dans la nuit de dimanche à lundi, histoire de lever les yeux au ciel pour voir la fameuse lune rousse... Et bien j'aurais du rester dans les bras de Morphée. Le ciel était nuageux et je n'ai jamais vu la lune... J'ai bien vu que la couleur du ciel était différente mais c'est tout... moi qui pensais faire quelques photos... râté !

En parlant de photo, j'ai eu la première séance au club mardi après-midi. L'année devrait être sympa, avec des cours théoriques, des échanges dans le groupe, et des sorties pour la pratique. Chaque mois il y aura un défi sur un thème assez vaste, que chacun peut interpréter comme il l'entend, avec une photo. Il y avait un thème en septembre pour les "anciens" du groupe, proposé aussi aux nouveaux. Le thème était "changer d'angle". Je me suis lancée et j'ai proposé une photo, qui a été largement commentée. Je suis contente au moins j'ai fait réagir ! Ma photo manque de contraste et l'horizon n'est pas droit, mais elle "raconte une histoire" et ça c'est chouette apparemment. J'ai hâte de découvrir les premiers cours théoriques et d'appliquer tout ça pendant nos balades.

 

IMG_0924.JPGMa photo sur le thème "changer d'angle"

 

Fin de journée mardi, bonne nouvelle, on nous annonce "officieusement" que nous avons le F3 que nous demandons depuis notre arrivée, pour quitter notre petit F2. J'ai déjà envie de faire nos cartons, de tout remballer. Mais la bonne nouvelle est de très courte durée. Ascenseur émotionnel quand le lendemain matin, à la fin de la commission, on nous dit que non, on n'a pas le droit de changer de logement. Grosse déception de notre côté et en même temps je ne suis pas très étonnée. Bref, on retentera notre chance pour la prochaine commission, en attendant nous resterons ici jusqu'en juin au moins. Du coup, pas de déménagement, alors on va aménager le logement de façon à s'y sentir un peu mieux. On se dit qu'avec quelques étagères par ci par là, un peu de déco, des plantes et un nouvel aménagement on sera un peu mieux. Direction Bricorama Gabon mercredi après-midi pour acheter de quoi installer tout ça, et bricoler un peu. Il faut de la patience pour y arriver. A peine partis, nous sommes bloqués dans un bouchon... Plus d'une demi-heure pour faire quelques centaines de mètres. La raison ? Une voiture s'est encastrée dans un lampadaire sur le terre-plein central. Le choc a du être bien violent, le lampadaire est au sol et la voiture dans un sale état. Les bouchons ici, c'est fréquent. Et il faut dire que leur façon d'agir quand ils sont bloqués est particulière. Plutôt que rester patiemment sur sa voie pour aller tranquillement vers la fin de l'embouteillage, ils créent des voies supplémentaires. Record pour nous mercredi, six files de bagnoles au lieu de trois... Ca n'aide pas franchement à désengorger le trafic.

 

IMG_1025.JPGIci, deux files de voitures normalement...

 

Une fois chez Bricorama, nous ne trouvons pas de planches. Nico demande au vendeur où trouver des planches pour faire des étagères. Il nous vend les équerres (qui coutent un bras bien sûr), et nous dit d'aller dans le Bricorama du centre pour les planches. Nico lui demande s'il est sûr de lui, parce qu'on n'a pas le souvenir d'avoir vu des planches la dernière fois qu'on y est allés. Après lui avoir posé trois fois la même question, il nous répond "aaaah non, il n'y en a pas". Ok, il nous envoyait à l'autre bout de la ville pour rien... Le fonctionnement est particulier aussi dans le magasin. On demande ce que l'on veut auprès d'un vendeur, on lui donne ce qu'on a pris dans les rayons libre-service, il nous sort une facture. On se rend ensuite à la caisse pour payer, on va à un autre guichet pour faire tamponner le ticket de caisse (le tampon "payé", que l'on nous met sur chaque ticket de caisse dans toutes les boutiques), puis on attend que l'on nous apporte ce que l'on achète, et à nouveau on nous tamponne la facture, qui a bien été livrée...

Bref, on part avec nos achats et sur la route on se dit qu'on va bien trouver un mec qui bosse le bois. On passe devant une quincaillerie et là ouf, on peut acheter des planches. On a laissé nos dimensions, ils vont nous faire ça avec Marcel le menuisier, nous n'aurons qu'à repasser. C'est tout de suite plus simple que dans une boutique de "bricolage"...

 

Nous avons fait le tour de quelques boutiques, mais ici les meubles sont extrêmement chers. Les boutiques n'ont pourtant pas l'air luxueuses mais nous ne pouvons pas nous meubler chez eux...Nous avons par contre dévaliser une vendeuse qui se trouve juste en face du camp. Je lui avais acheté un sac de plage déjà. Cette fois nous lui prenons une natte de plage, un pot tressé qui accueillera une plante et un petit ensemble salon de jardin pour aménager notre petite terrasse. Ici tout est fait à la main et c'est ce que l'on aime, ce que l'on cherchait. On prend plaisir à négocier avec le vendeur qui nous fait bien rire...

 

IMG_1028.JPGLe coin pour le petit dej et l'apéro :)

 

Du coup pour compléter la terrasse on est allé faire un petit tour au Jardiland du bord de route. Difficile de faire un choix tellement il y a de plantes différentes. Il y a de la couleur partout. On y retournera pour les plantes d'intérieur, chaque chose en son temps !

 

La fin de semaine est attendue avec impatience. La fatigue se fait sentir, le réveil est vraiment de bonne heure ici... Mais pas de chance la nuit de vendredi à samedi ne sera pas reposante. Les moustiques ont décidé de nous embêter, il y a beaucoup de bruits dehors aussi. Et pour bien finir la nuit, une fois qu'on est bien endormis, le voisin a décidé de rentrer de soirée (certainement éméché...) et de sonner chez nous à 5H30. Sympa ! On se rattrapera la nuit prochaine...

 

Je ne peux pas finir l'article sans parler du restau de la semaine. Ce midi nous étions au Tropicana, en bord de mer. Les tables sont sur la plage, installées sous des paillottes, entourées de cocotiers et palmiers. Le bruit des vagues et les Beatles en fond sonore, c'est parfait ! Nous avons déjà connu meilleur restau mais on ne peut pas tout avoir, le super cadre au bord de l'océan et un menu au top. J'ai enfin pu goûter le crabe farci, c'est plutôt pas mal. Brochettes de gambas, riz et allocos (ça devient une habitude dans mon assiette) pour moi et boeuf au poivre vert/gratin dauphinois pour Nico (très africain). Il y a de nombreux chiens auprès des tables, ils ne quémandent pas mais ne seraient pas contre un petit morceau tombé de l'assiette... On aperçoit même des chiots africhiens sortis de leur tanière quelques minutes. On profite du calme du lieu, du paysage qui s'offre à nous. On installerait bien deux hamacs entre les cocotiers pour une petite sieste digestive...

 

IMG_1002.JPGOn est pas mal !

 

Je n'ai pas parlé de l'école (volontairement), j'en parlerai plus longuement bientôt. Je vous prépare un article spécial maîtresse Delphine !

 

A bientôt pour de nouvelles aventures...



03/10/2015
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres