les ga'bonheur

les ga'bonheur

On rigole, on rigole...

Une semaine assez calme qui se termine à Libreville. Nous ne sommes pas beaucoup sortis, hormis les routines quotidiennes : l'école, le sport et les courses... Mais malgré cela on a encore 2-3 anecdotes à ajouter à notre boîte à souvenir ! Mardi, de retour de l'école, j'aperçois à quelques centaines de mètres de la voiture, un corps sur le bord de la route... Je ralentis, et je me dis "mince, encore un accident qui a fait une victime, et en plus on l'a laissée sur place..." Et plus je m'approche, plus je crains de voir un cadavre abandonné. Mais finalement, arrivée à hauteur du corps, je me rends compte que la personne est bien vivante. En fait c'est juste l'heure de sa sieste apparemment. Sur le trottoir bien sûr. Juste au bord de la voie rapide. Normal quoi !!

 

plaque-regle-2-sieste.jpgC'est vrai, sauf quand on dort trop près de la route peut-être ??

 

 

Dans un autre registre, les fans et connaisseurs de Kaamelott vont comprendre mon fou rire de vendredi matin. A l'école c'était un petit temps de chants avec les enfants de la classe et avec Lucette. Rien de bien extraordinaire, petit escargot, les poissons... Jusqu'au moment où une petite demande une chanson avec des oiseaux. Lucette commence à fredonner... et moi j'ai l'impression de voir Arthur et ses acolytes en train de chanter. "Mon petit oiseau-au a pris sa volée, mon petit oiseau-au a pris sa volée, a pris sa, à la volette, a pris sa, à la volette, a pris sa voléééée"... J'ai pas pu me retenir et ça m'a fait bien rire d'entendre cette chanson au Gabon... La petite qui avait demandé la chanson était ravie elle.

 


A la volette...

 

Pendant ce temps là Nico fêtait la Saint Luc (le saint patron des médecins) avec ses collègues. Bonne ambiance comme toujours, ils ont bien entendu fini une nouvelle fois dans la piscine avec les vêtements, ça devient habituel !

Après ma petite matinée d'école et mon fou rire sur le petit oiseau, je suis partie faire quelques course. Nous avons des invités vendredi soir alors il faut bien prévoir. Il y avait un monde fou aux caisses, j'ai rarement vu autant de monde chez Prix Import. Un client avait au moins 6 caddies à lui seul. Je suppose que c'était un restaurateur, et j'espère que je ne mangerai pas dans son restau... Le surgelé entassé dans le caddie, sans une glacière, de bons légumes, de la bonne viande et de la bonne glace décongelée-recongelée, miam !! Mais j'ai rigolé encore une fois (décidément, quelle journée !!). Un gabonais s'approche des caisses avec son panier rempli de courses, et en voyant le monde qui attend "oh, seigneur Jésus de Nazareth !!". Je suis habituée à entendre des "seigneur Jésus" quand ils sont étonnés par quelque chose, ou agacés parfois. Mais là...

 

andjou2.jpg

Et oui, en Afrique on oublie un peu les expressions françaises !!

 

Il y a quelques mots et expressions comme ça, qui font partie du quotidien maintenant, mais qui peuvent faire rire ou étonner les premières fois. J'entends souvent les enfants me dire "je ne connais pas faire ça maitresse". Au début je les reprenais, et les corrigeais. Mais en fait, ici ils parlent comme ça. Alors je laisse dire !! Chaque jour aussi, quand je leur montre ou je leur parle de quelque chose qu'ils ne connaissent pas, j'ai droit à des "quoi c'est ??". Quand on croise quelqu'un le matin, on se dit pas toujours bonjour mais souvent "c'est comment ?" ou encore "on dit quoi?". Je n'y fais même plus attention, et il m'arrive même de le dire. On rajoute des "oh" en fin de phrase, des "ah ça"  ou encore "ah vraiment" ponctuent les discussions... On entend aussi souvent "quitte là !!" quand on veut pousser quelqu'un, ou qu'on demande à une enfant de changer de place. Quand on n'entend pas ou qu'on ne comprend pas ce que tu dis, on te demande : "tu dis?". Et ici, on ne parle pas de commérage. Non, ici on fait le kongossa !!

Bien entendu tout cela est à prononcer avec l'accent gabonais, sinon aucun intérêt !! J'en oublie sûrement d'autres, mais ça donne un petit aperçu de ce qu'on entend régulièrement.

 

9393928-15044202.jpg

Notre weekend a été relativement calme, Nico est juste tombé en panne d'essence samedi en matin en revenant du squash avec un copain. On ne peut pas se fier au voyant de la réserve qui venait seulement de s'allumer... Pas question de faire une trentaine de kilomètres sur la réserve, non non non ! Enfin bref, ils nous appellent à la rescousse, pour leur apporter quelques litres de gazole pour repartir... On se prépare en vitesse avec la voisine, on prévoit les bouteilles vides, on prend ce qu'il faut pour la petite. Au moment de partir, ils nous rappellent. Finalement un mec s'est arrêté pour les aider, il a tapoté deux-trois trucs sous le capot, et la voiture a redémarré... Un marabout ! Bref, on commence à remballer les bouteilles et à papoter, le téléphone sonne à nouveau. Finalement le maraboutage n'était pas efficace, la voiture n'a fait que quelques centaines de mètres. Bon, et bien on y va, on descend à la voiture, on installe la petite dans le siège auto, et au moment de monter en voiture, coup de téléphone... Ils ont trouvé un bidon ils se débrouillent... Ah vraiment !! La prochaine fois on n'attendra pas que le voyant s'allume pour faire le plein !!

 

Panne-essence.jpg

Aujourd'hui, pas de voiture à pousser, mais nos séances de sport habituelles. Et un dimanche très calme et tranquille. Nico est d'astreinte alors on ne peut pas aller bien loin de toutes façons.

 

 

A bientôt pour de nouvelles aventures...

 



23/10/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres