les ga'bonheur

les ga'bonheur

J'ai vu une grosse bÍte...

Comme promis, un petit article sur notre virée du dimanche... Je n'avais rien dit, juste parlé d'une surprise pour la suite de nos aventures...   Pour sûr, c'est une journée qui restera gravée dans nos mémoires, c'était superbe, étonnant, beau, émouvant... un moment inoubliable ! Cela sera d'autant plus inoubliable vu les coups de soleil que nous avons récupérés, et les douleurs au dos et au postérieur (ouais c'était pour éviter de dire mal au cul...) qui nous rappellent dès la sortie du lit ce que nous avons fait hier... Nous avions rendez-vous à 12H45 chez "Michel Marine", avec Arnaud. Libreville n'est pas immense alors on pensait trouver sans problème. Bon on a du faire plusieurs km de plus, à chercher un gros panneau qui indiquerait le lieu... On a finalement demandé deux fois notre chemin... Pour arriver dans une sorte de petit port, où l'un des gardiens nous confirme que nous sommes à Michel Marine, mais qu'il ne connait pas de Arnaud. J'aperçois un blanc au loin, look de surfeur avec ses cheveux blondis par le soleil. C'était finalement Arnaud... Un mec qui vit depuis toujours au Gabon, un original. Grande gueule, avec des blagues à revendre sur les femmes et les ados. On aime ou on n'aime pas le style, mais ici c'est un personnage. Un peu comme certains personnages de téléfilm ou de la saga de l'été sur TF1, vous voyez, genre le marin qui n'aime vivre que sur son bateau, qui boit beaucoup l'apéro avec ses potes et qui a mille anecdotes à raconter. Ben il existe ici, c'est lui, Arnaud !

Bref, rendez-vous sur ce fameux port pour embarquer à 12H45, avec un retour prévu à 18H.

IMG_0358.JPG

Nous devrions être une dizaine à partir ensemble, on aperçoit une famille de 5 personnes, et 3 hommes chacun de leur côté avec leurs appareils photos de compèt. Nous on a notre super Canon numérique (Merci Dan, Gridou, Ejoe, Anne-Laure et Tarek !! ), qui m'accompagne partout où je vais. Une vraie touriste japonaise depuis que je suis arrivée, toujours en train de prendre tout en photo.

Bref, revenons en au sujet d'aujourd'hui !! Arnaud met le bateau à l'eau. Il nous invite à monter et à rester assis. Pas d'obligation de porter un gilet de sauvetage, c'est à notre bon vouloir. Alors on n'en prend pas. On est déjà serrés sur les bancs n'en rajoutons pas. Il y en a pour une heure, une heure et quart de trajet avant d'arriver à la zone recherchée. C'est parti !!

IMG_0483.jpgNotre paquebot pour la journée, avec Arnaud, le blond en short rose à côté.

Nous avons pris un cachet contre le mal des transports en prévention, et peu mangé. On ne savait pas si on allait être touchés par la mal de mer alors mieux vaut prendre quelques précautions. Dès le départ la sensation est top. Il accélère petit à petit et on a parfois du mal à garder les fesses collées au bancs. Il faut se tenir et en même temps regarder le mouvement de l'océan pour gérer les sauts du bateau et ne pas glisser. La vitesse, le vent, le bruit de l'océan, le temps magnifique, tout ça en même temps donne une super sensation de liberté, j'adore !! Après une vingtaine de minutes, on longe les plages gigantesques et désertes de la pointe Denis. C'est magnifique, plage bordée de cocotiers, la nature garde encore tous ses droits ici (enfin presque). Il y a très peu de constructions, et c'est tant mieux. On aperçoit un hôtel luxueux, où l'on peut passer la nuit pour observer les tortues luth qui viennent pondre leurs œufs sur la plage. Ce n'est pas la saison, nous tenterons surement l'expérience pendant nos trois années ici. Et nous irons surement passer une journée là-bas de temps en temps. Plusieurs navettes font le trajet aller-retour pour y emmener des touristes ou locaux qui veulent passer un moment tranquille sur la plage, pêcher, ou simplement s'évader un moment de la capitale gabonaise.

Le bateau accélère à nouveau, et une fois la pointe Denis dépassée, plus aucun morceau de terre à l'horizon. Mis à part un petit bateau de pêcheurs croisés au bout de 45 minutes de trajet, et deux énormes cargos aperçus au loin, nous sommes seuls au monde maintenant. C'est nouveau pour moi, je n'ai jamais fait de grand tour en bateau, si ce n'est prendre la navette pour Belle Ile en Mer, ou celle pour l'ile de Porquerolles... Le mal de mer ne me touche pas, je me sens super bien. Nico avait été malade lors d'une sortie en bateau, il craignait d'être malade mais non. On est super bien à bord de notre paquebot. Le soleil nous chatouille le visage, le vent nous apporte un air tiède, et on se prend pas mal d'eau au rythme des vagues, juste assez pour nous rafraichir (et nous faire oublier que le soleil est en train de nous bruler la peau !! ).

IMG_0462.JPGRien que de l'eau à perte de vue... et le soleil...

On file toujours, direction la zone de recherche d'Arnaud. Il a l'habitude, il fait cela depuis 30 ans alors on a tendance à faire confiance et à se dire qu'on va bien trouver ce qu'on est venu chercher. Mais le temps se fait long. Au bout d'une bonne heure de trajet, il nous dit qu'on est à 6/7 km de sa zone de prédilection. Qu'il faut ouvrir les yeux, à la recherche d'un saut, ou d'un souffle. Alors on regarde partout, on a les yeux qui piquent à cause du sel et du soleil, les lunettes de soleil pleines de gouttes d'eau mais on est venu pour voir alors on se force ! Il nous dit de ne pas faire confiance aux yeux du voisin parce qu'il suffit d'une seconde pour voir ce que les autres ne verront peut-être pas, et pour indiquer la bonne direction. J'ai envie de les trouver la première, on a tous envie de les trouver en premier forcément. Et on se dit qu'on en verra de toutes façons. Quoi que c'est la fin de la saison alors on a peur qu'elles soient déjà parties trop loin pour qu'on les voit.

Et là, l'un des mecs nous montre sur la droite "là, y a un saut !! Elle saute !!"

IMG_0361.JPGVous la voyez, tout au bout là-bas? (oui, le point gris qui dépasse de l'eau)

 

Bon ok, c'est assez loin, on aperçoit une grosse bête sauter, mais ça reste hyper loin. Sur le coup on se dit mince, on va juste voir ça... C'est dommage, et en même temps c'est la fin de la saison alors c'était pas gagné d'avance. On se dit qu'on a peut-être de la chance d'avoir déjà vu ça. Arnaud met les gaz pour aller juste à côté d'elles (elles ne sont jamais seules). Mais une fois à leur niveau, elles se cachent. Nous n'aurons pas la chance de les voir davantage.

Alors Arnaud continue à avancer, nous prolongeons le trajet, nous ralentissons pour passer un moment à regarder au loin. Pour deux d'entre nous, le voyage est une vraie galère, le mal de mer les gagne et elles passent leur temps à vomir. Elles nourrissent les poissons comme dit Arnaud. D'ailleurs un petit requin se rapproche du bateau, il reste un moment à côté de nous.

Voilà maintenant deux heures que nous sommes partis du port. Je perds un peu l'espoir d'apercevoir ces grosses bêtes de plus près, mais je me console en me disant que le tour en bateau était déjà très chouette à lui tout seul.

Et là, ça y est, on voit à nouveau plusieurs souffles au loin. Une, deux, trois. Trois souffles, elles sont trois à plusieurs centaines de mètres du bateau. Arnaud relance le paquebot et c'est parti pour les approcher. Et là, la magie opère. On voit leurs souffles de très près, un geyser de vapeur d'eau, on le ressent jusque sur nous. Et ça y est, elles sortent. On voit leur dos, leur tête, leur queue...on voit les coquillages collés un peu partout sur leur corps. C'est magique. On se sent tout petit, et on se dit que si elles veulent elles nous font chavirer en deux secondes. Mais contrairement aux premières aperçues de loin, elles sont joueuses. Elles s'approchent du bateau, elles font une chorégraphie autour de nous.

 

IMG_0440.JPGLes grosses bêtes à côté de notre mini bateau

Elles passent sous le bateau, ressortent, soufflent, se mettent sur le côté. C'est assez incroyable à voir. Se dire qu'on a 100 tonnes de baleines sous notre bateau, on se sent tout petits. Et en même temps, ça ne fait pas peur, c'est magique. C'est impressionnant et scotchant. On a vraiment l'impression qu'elles dansent pour nous, qu'elles se montrent pour nous et qu'elles jouent avec nous.

 

IMG_0415.JPGElles sont vraiment très proches

On avait trois heures pour les apercevoir, on les a vues surement pendant une heure et demi, deux heures, mais le temps s'arrête dans ces moments là. Il est bientôt l'heure de rentrer, on fait un dernier tour pour les regarder encore, les photographier et en profiter à fond. On a vraiment l'impression qu'elles nous font signe par moment. Ce n'est que pur fantasme de notre part évidemment, elles font aussi tout ça quand on n'est pas là, mais on aime penser qu'elles se donnent en spectacle pour nous.

Arnaud nous explique que chaque baleine est différente, et qu'on les distingue par la couleur de leur nageoire caudale. Quand je dis "on", ce n'est pas tout le monde, mais les scientifiques :-). C'est comme cela qu'ils repèrent qui est qui ! Allez, il est temps de reprendre la "route" pour Libreville, et arriver avant la nuit au port. 

 

IMG_0444.JPGQuand je vous dis qu'elles nous font signe....C'est un au revoir ça non ?

Nous sommes à 48 km de la côte, en gros une heure et quart de trajet avant de rentrer. Nous serons de retour à 18H à Libreville. Avec des souvenirs plein la tête. Y compris les coups de soleil sur le crâne et le nez !

Le bateau file, on se prend de l'eau plein la tête. Arnaud avait prévenu avant que l'on vienne, de prendre des vêtements chauds et imperméables. Merci, le k-way nous a bien servi pour repartir. Au bout d'une petite heure on aperçoit la pointe Denis, toujours aussi belle, et déserte. Cela fait rêver, il est certain que nous y viendrons pour profiter des grandes étendues de sable. Derrière il y a la forêt vierge, peut-être y a-t-il quelques animaux à découvrir là-bas ?

Et voilà, on voit Libreville maintenant, changement de décor et retour à la réalité après cette petite escapade magique.

 

IMG_0475.JPGLibreville

Voilà une magnifique journée passée en mer. Une expérience que l'on conseille à tout le monde. Bon, on revient avec le dos et les fesses en bouillie, trempés, avec des coups de soleil (suffisait de penser à la crème solaire hein...), mais ravis !!

IMG_0485.jpgTout rouges, mais contents !!

 

 A bientôt pour de nouvelles aventures...

 



23/08/2015
18 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres