les ga'bonheur

les ga'bonheur

Des jours avec et des jours sans...

Cette semaine n'a pas été de tout repos, et n'a pas été la plus drôle non plus. Comme je le dis dans le titre, il y a des jours avec, mais il y a parfois des jours sans... Le début de semaine a été calme et routinier : réveil de bonne heure, boulot, sport... 

Mercredi après-midi nous sommes tranquillement à la maison, nous nous apprêtons à aller chez des voisins pour boire un café. Le gardien sonne et nous passons le voir en sortant. Il est à côté de la voiture, c'est mauvais signe. La voiture est garée devant notre résidence, sur le bord du chemin, comme de nombreuses voitures. Un mec est passé dans le chemin, avec un RAV4, donc pas le plus gros 4x4 de la terre hein. Mais il a surement trouvé que la chemin était trop étroit, il a frôlé la voiture. En fait il l'a plus que frôlée, il a bien touché l'arrière gauche. Evidemment il ne s'est pas arrêté. Le gardien a eu le temps de noter sa plaque, mais ici ça ne sert à rien. On ne le retrouvera pas comme ça, et on ne sera jamais remboursés des frais de réparation. Le gardien est allé faire un tour dans le quartier pour essayer de le trouver, mais personne... Bon, on relativise, la voiture est un peu abîmée, mais le mec aurait pu dégommer tout le côté gauche de la voiture et là, bonjour la facture. Mais ça fait mal au ventre de voir ça alors que nous on fait attention à nos affaires et surtout à notre voiture. Ca coûte un bras ici alors on en prend soin. Mais tout le monde ne respecte pas le matériel des autres. C'est navrant. Ceci dit, on connait déjà un bon carrossier, on sait à qui faire appel...

Après cette mésaventure nous avons passé un bon moment chez un couple de voisins. Haston s'y est éclaté aussi, ils ont une chienne berger allemand. Il a passé son temps à jouer et à l'embêter.

 

IMG_1190.JPGun tour chez le carrossier s'impose...

 

Nous avons un nouveau couple de voisins dans la résidence depuis le début de semaine. Elle se prend pour la concierge en regardant le moindre de mes faits et gestes. Et lui se prend pour un être supérieur. Il dit à peine bonjour, et gueule beaucoup. Dans la nuit de jeudi à vendredi, ils sont rentrés vers 2h, et monsieur s'est permis de beugler devant la résidence, en s'en prenant au gardien. Il l'a traité comme une sous-merde, lui rappelant qu'il était militaire et que lui n'était qu'un gardien (selon ses termes, pas les miens hein). Hey oui, c'est malheureux à voir mais certains se voient encore comme des hommes au-dessus des autres alors qu'ils se comportent comme des conards. Que ce soit une histoire de couleur de peau, de nationalité ou de métier, je ne sais pas pourquoi il se sent autorisé à humilier quelqu'un de la sorte mais moi ça me met en colère. Nous en avons discuté avec le gardien le lendemain, lui aussi était en colère. Il nous a dit être un ancien commando, il a fait la guerre dans de nombreux pays. Il attendait des excuses du voisin, sans quoi il le découpera en morceau ! Ca nous a fait rire, mais espérons que c'était dit sous le coup de la colère. Bon je vous rassure le voisin est toujours entier à l'heure qu'il est. Tout ça nous donne encore plus envie de déménager. On  n'aimait déjà pas beaucoup le logement, mais avec des voisins de ce genre, ça ne va pas améliorer le quotidien !

 

voisins.jpgTout est dit ! (ou presque)

 

Une courte nuit de sommeil grâce à eux, mais pour moi ce sont les vacances depuis vendredi midi donc je vais (peut-être) pouvoir me reposer la semaine prochaine. Cela va surement passer très vite mais je vais essayer d'en profiter. Piscine, plage et sport ça sera le minimum. Il y a un musée des arts africains ici, je vais peut-être essayer de le visiter dans la semaine, si je trouve quelqu'un qui s'y intéresse aussi. Je crois qu'en ce moment ils ont une expo spéciale sur les crimes rituels. Un drôle de mot oui, mais moi je suis très intéressée par tout cela, ça fait aussi partie de la culture gabonaise alors j'aimerais en savoir un peu plus là-dessus ! Je vous raconterai si j'y vais...

 

Samedi matin nous avons fait un long tour en voiture, pour découvrir un autre coté de la ville, juste par curiosité. Nous sommes allés jusqu'au port d'Owendo. Nous avons croisé énormément de barrages de police, mais par chance on ne s'est pas fait arrêtés ! Ils arrêtaient surtout les camions sur la voie rapide. Ils y sont nombreux et ne semblent pas tous en très bon état. Pour certains on se demande comment ils peuvent rouler. Comme pour les voitures...

 

IMG_1154.JPG"Ca va allez", celui-ci est en bon état

 

Nous avons pris la voie rapide sur plus de 10 km, on a aperçu les écoles de police et de gendarmerie, un hôpital universitaire, et beaucoup de petits bidonvilles. D'une rue à l'autre, d'un quartier à l'autre Libreville offre un visage vraiment différent. Rien ne se ressemble, et on passe d'un bidonville sans l'eau courante à une rue pleine de grandes villas out confort... Les différences sont tout de même moins impressionnantes qu'en Afrique du Sud (en tout cas l'Afrique du Sud que j'ai connue en 2008) mais ça fait toujours bizarre de voir le fossé qui existe entre les uns et les autres. Ceci dit, en France il y a aussi un gros fossé entre riches et pauvres...

Sur cette route, d'un bout à l'autre, il faut toujours être extrêmement vigilant. Toujours autant de taxis imprudents, des feux qui ne fonctionnent pas même au niveau de carrefours énormes... Des changements de file sans prévenir, et des trous sur la chaussée qui feraient mal à la voiture...

Nous avons aussi aperçu pour la première fois des rails de chemin de fer et des trains en gare. D'ailleurs, pas de barrière au passage à niveau ici. Non, il y a bien un panneau stop, mais lancé à plus de 70/80 km/h sur la voie rapide personne ne s'arrête. Si le train passe, ça casse... Bon, ce n'est pas l'affluence des gares parisiennes, peu de trains circulent, mais il suffit d'un !

 

IMG_1135.JPGla gare et ses trains

 

Nous avons fait demi-tour au port d'Owendo, et nous sommes repartis en sens inverse direction le Cap Esterias. C'est juste après le Cap Santa Clara où nous allons souvent le dimanche matin. Nous n'avons plus l'habitude de rester longtemps dans la voiture, rester deux heures à rouler c'est le record ! Quand nous aurons 9h de route pour aller dans certains coins ça va faire bizarre !

Bref, nous arrivons au Cap Esterias, le soleil brille, et nous décidons d'aller manger à la Marée. C'est un restaurant en bord de mer, plutôt bien réputé. Comme souvent le cadre est très chouette, le restaurant est en contrebas du parking, il faut prendre un tout petit chemin et des petits escaliers qui mènent au restau.  Juste avant de descendre on est accueilli par deux adorables chiots africhiens qui, pour une fois, semblent en bonne santé. Ils sont couchés à l'ombre des voitures et regardent les gens arriver. 

Il y a la plage juste derrière le restau, alors avant de se mettre à table on va mettre les pieds dans l'eau. C'est très calme, il n'est que midi alors il n'y a pas grand monde pour le moment. Mais très vite le restaurant va se remplir. Nous avons bien fait de venir tôt, nous avons une table au bord de l'eau avec une super vue sur l'océan. Au menu, du poisson bien sûr. Dans un restau qui s'appelle La Marée ça parait logique. Le repas est très bon. Nous attendons longtemps, comme bien souvent, mais nous ne sommes pas pressés et nous avons très bien mangé !

Après le repas, nous retournons sur la plage, et pour la première fois nous nous baignons. D'habitude je ne mets que les pieds dans l'eau, mais ici l'eau est plutôt propre, alors on y va sans trop hésiter. L'eau est chaude et le bain est agréable.

 

IMG_1153.JPGLa Marée

 

Samedi soir nous sommes invités chez le médecin chef de l'infirmerie avec tous les collègues de Nico. Il habite une jolie villa, et pour le repas il a fait appel à un cuisinier qui est chez lui depuis 8h du matin. Le repas est excellent, meilleur que dans certains restaurants. Verrines de gaspacho, petites brochettes mangue/canard fumé pour l'apéro,  salade avocat/tomates/crevettes pour démarrer, puis du poisson avec une bonne purée maison. En dessert nous avons eu droit à de l'ananas à la cannelle et de la pana cotta. Nous avons passé une bonne soirée, nous avons beaucoup rigolé, et très bien mangé.

 

Ce matin, nous sommes allés au Cap Santa Clara, comme souvent le dimanche. Haston adore courir sur la plage et se baigner là-bas. On y est tranquille entre 9H et 11H, tout le monde arrive après pour le barbecue du dimanche midi. Mais ce matin la route est compliquée dès le départ. A peine 5 minutes après le départ de la maison un bouchon se crée et on aperçoit un accident, à quelques centaines de mètres devant nous. Cela vient juste d'arriver sinon le bouchon serait bien plus gros. Rien d'étonnant à voir des voitures accidentées, on en voit tous les jours. Sauf que ce matin, c'était grave. Et la façon dont les gens se comportent autour des voitures est gênant. On voit bien qu'il y a un corps dans la voiture, que des hommes essaient d'ouvrir tant bien que mal la portière. Mais autour, des dizaines de badauds, téléphone à la main en train de filmer le corps. Pas de sirène de pompier, pas de secours en vue... Sur la route c'est l'anarchie, nos deux voies sont bloquées alors tout le monde essaie de passer tout à droite, ou encore de passer sur le terre plein central pour contourner par la voie de gauche. Sauf que les voitures ne respectent évidemment pas les files déjà faites... Chacun klaxonne et essaie de passer le premier, alors que juste devant un homme est en train de mourir dans sa voiture. Puis quelques minutes après on voit qu'ils parviennent à ouvrir la portière, ils sortent le corps d'un homme inconscient, plein de sang. Il est surement mort, et s'il ne l'est pas, le fait de le déplacer comme ça le tuera surement. Il y a plusieurs voitures accidentées, plusieurs personnes couvertes de sang, et des femmes qui pleurent sur le bord. Moi je reste gênée par tous ces gens qui ont laissé leur voiture sur le bord pour courir vers la voiture, pousser les gens pour apercevoir un bout de corps, prendre des photos ou filmer la scène. Nous avons réussi à passer en une bonne dizaine de minutes, toujours pas de secours en vue. Et en même temps, vu les files de bagnoles dans tous les sens, je ne vois pas bien comment ils pourront se rendre sur les lieux. Juste après cet accident, on arrive au rond-point de l'aéroport, où une voiture est encastrée sur la barrière du rond-point... A notre retour deux heures plus tard tout est nettoyé.

 

Une demi-heure plus tard nous sommes au Cap Santa Clara, changement de décor. Le calme de la plage, le bruit de l'océan, le soleil... Haston se défoule pendant deux heures, nous aussi. Marche sur la plage, jeux de raquette, marche les pieds dans l'eau... Ca sent les vacances. On en profite pendant deux heures, on est seuls au monde... A part nous, il y a un mec qui récolte ses mangues, et deux africhiens... On voit aussi au loin trois paramoteurs qui s'éclatent dans le ciel. On en voit régulièrement voler au dessus de la plage. Il y a un club à l'armée qui est ouvert à tous, mais l'équipement coûte un peu trop cher... Sinon j'aurais été tentée !!

 

IMG_1187.JPGLes vacances... (ou presque)

 

Et voilà pour cette semaine... Une semaine de vacances qui démarre pour moi...

 

A bientôt pour de nouvelles aventures...

 

 

 

 

 



25/10/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres